Sommaire
Senior Actu

Ergothérapie gratuite à domicile pour les seniors bruxellois

Belgique- L’association belge « Soins Chez Soi », centre de coordination de soins et services à domicile, propose depuis 2004 un « service pilote » intitulé « Ergothérapie à domicile », disponible sur les dix-neuf communes bruxelloises, qui a pour but de favoriser l’autonomie des personnes âgées à domicile.


Et l’association de préciser dans son communiqué qu’il « y a moins d’un an » elle lançait ce service gratuit de soins d’ergothérapie à domicile avec la collaboration de Télé-Secours et du Grape, qui est depuis, soutenue financièrement par la Commission Communautaire Française*.

Concrètement, ce service « vise le maintien de la personne âgée à domicile dans de meilleures conditions de sécurité, d’hygiène et de qualité de vie » souligne le communiqué. Et d’ajouter qu’« il s’appuie sur l’analyse du comportement du patient dans son environnement quotidien. Il s’agit le plus souvent d’une question d’indépendance à sauvegarder vis-à-vis de tiers (familles, prestataires, bénévoles…) et d’une meilleure gestion de l’autonomie du patient ».

L’association, par le biais de cette aide, souhaite permettre aux aînés, « le réapprentissage des gestes de la vie quotidienne, une conversion à l’utilisation d’aides techniques et l’acceptation de l’aménagement du domicile. L’ergothérapeute est le paramédical qui accompagne les personnes présentant des dysfonctionnements physiques, psychiques ou sociaux dans le but de maintenir, d’acquérir ou de recouvrer une autonomie optimale dans leur vie personnelle, leurs occupations professionnelles ou leurs loisirs en fonction de leur potentiel et des contraintes de leur environnement ».

De mars à novembre 2004, les premiers résultats enregistrés ont donné une moyenne d’âge des demandeurs de 78.7 ans, les femmes faisant davantage appel au service d’un ergothérapeute qu’un homme indique Soins chez Soi. Les pathologies favorisant ces demandes sont dans l’ordre décroissant : chutes, pathologies gériatriques, neurologiques, orthopédiques, maladie de Parkinson, d’Alzheimer, infirmes moteurs cérébraux et enfin problèmes de brûlures, de dépression et de malvoyance.

Les problèmes principalement rencontrés par les demandeurs sont les déplacements au domicile, les transferts (passer de la position debout à assise et couchée et vis versa), les activités journalières et instrumentales de la vie quotidienne (préparation des repas, entretien du domicile et du linge, écriture et communications téléphoniques, sorties, etc.), l’orientation dans le temps et l’espace, la mémorisation et l’apprentissage, manque de force et d’amplitude généralisée, déficit visuel et auditif.

Enfin, en vu de soutenir l’aménagement ergothérapique et de rendre les petits travaux plus accessibles, Soins chez Soi vient de lancer pour ses bénéficiaires, un nouveau service intitulé « Les petits boulots ».

Créée en 1984, cette association souhaite procurer une aide adaptée à toute personne en perte d’autonomie partielle ou totale qui souhaite rester dans son environnement familial. En 2004, près de 5.000 patients ont eu recours à elle et 9.000 prestations ont été honorées, précise-t-elle. Le nombre de services fourni est en hausse de 10%. GRAPE met à disposition un groupe d’ergothérapeutes, Télé-Secours assure la sécurité à domicile et Espace Social Télé-Service met à disposition des jeunes, encadrés par des professionnels, pour les petits boulots.

Numéro d’appel : 02 420 54 57 (Belgique)

* La Commission communautaire française ou COCOF est, dans le système fédéral belge, l'organe compétent pour les institutions monocommunautaires francophones de la Région bruxelloise, celle-ci étant dotée d'un statut bilingue (français et néerlandais). Il existe de même au sein de la Région une Commission communautaire flamande, la VGC (Vlaamse Gemeenschapscommissie).


Publié le Mercredi 25 Mai 2005 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 6408 fois