Sommaire
Senior Actu

Enquête : un quart des Français pense vivre jusqu’à 100 ans

Une grande enquête réalisée par l’institut de sondage Ifop pour le compte de la marque de cosmétique Caudalie, fait le point sur la perspective de devenir centenaire en France, mais également en Europe et aux Etats-Unis. En voici les grandes lignes qu’il faut retenir. s de l'enquête.


Aujourd'hui, et selon cette étude Ifop réalisée pour Caudalie, 24% des Français estiment pouvoir vivre jusqu'à l'âge de 100 ans, soit une proportion sensiblement plus élevée qu'il y a huit ans (24% vs 18% en 2005). Certes, une large majorité d'entre eux ne croient toujours pas en la possibilité d'avoir une vie aussi longue (71% vs 74% en 2005) mais le nombre de Français certains de ne pas être un jour centenaire est en forte baisse (17% vs 26% en 2005).
 
Par ailleurs, la proportion de Français estimant avoir une chance d'atteindre le seuil symbolique des 100 ans est très largement supérieure au nombre de personnes susceptibles de devenir réellement centenaires... En effet, les projections de l'INSEE pour la France évaluent à 200.000 le nombre de centenaires en 2060, soit une proportion treize fois supérieure à celle d'aujourd'hui mais qui restera encore très marginale dans l'ensemble de la population (0,3 % de la population de 2060).
  
A souligner qu'en Europe, le niveau d'optimisme des Français se situe en position intermédiaire entre les pays du Nord (17% des Allemands, 19% des britanniques pensent être un jour centenaires) et les pays du Sud (27% des Espagnols et 26% des Italiens pensent être un jour centenaires) : les habitants des pays méditerranéens étant après les Américains (29%) les plus optimistes quant à leur longévité.
 
Dans le détail, on observe qu'en France, la perspective d'être centenaire est étroitement liée à l'âge, au niveau social et à l'état de santé des personnes interrogées. Ainsi, c'est dans les rangs des plus jeunes que l'on trouve le plus de sondés envisageant une durée de vie aussi longue (35% chez les moins de 25 ans, contre 22% des personnes âgées de 65 ans et plus).
 
De même, les personnes estimant avoir une chance d'être centenaire sont surreprésentées au sein des catégories socioprofessionnelles supérieures et tout particulièrement des cadres et professions intellectuelles supérieures (34%) : les CSP+ de sexe masculin étant d'ailleurs plus optimistes (36%) que les femmes CSP+ (25%). Enfin, il est intéressant de constater que la perception de son apparence et l'indice de masse corporelle influencent le pronostic d'espérance de vie des personnes interrogées.
 
En effet, la proportion de Français estimant avoir une chance d'être centenaire est particulièrement élevée chez les personnes très satisfaites de leur apparence physique (32%, contre 19% chez celles qui en sont insatisfaites) ou de faible corpulence (29% chez les personnes maigres, contre 18% chez celles considérées comme obèses).


Publié le Jeudi 19 Décembre 2013 dans la rubrique Santé | Lu 717 fois