Sommaire
Senior Actu

Enfance et Partage fait appel à l’expérience des seniors

L’association Enfance et Partage, qui œuvre pour la protection des enfants, a décidé de faire appel aux professionnels récemment retraités afin qu’ils mettent leur expérience et une partie de leur temps-libre au service de la défense des droits des enfants et de la protection des mineurs en danger.


« La défense des droits des enfants, le signalement, la protection des mineurs en danger et l’aide à la reconstruction des jeunes victimes de mauvais traitements sont de plus en plus affaires de spécialistes » souligne l’association dans son communiqué.

Et d’ajouter : « confrontée à cette réalité, l’association Enfance et Partage, engagée dans la « professionnalisation » de ses équipes - salariées et bénévoles -, en appelle aux professionnels récemment retraités ou qui vont bientôt cesser leurs activités ».

En effet, comme le souligne Christiane Ruel, présidente de cette association, « les seniors et les retraités ont du temps libre. A ceux qui ont le désir de s’investir dans la protection de l’enfance maltraitée, je dis : votre sens de l’écoute, votre empathie pour la cause des enfants intéressent notre association… Vos compétences professionnelles aussi ! J’en appelle aux ancien(ne)s avocat(e)s, juges, médecins, ex-policiers (hommes ou femmes), psychologues, psychiatres, institutrices ou instituteurs, assistantes sociales, puéricultrices… Venez rejoindre l’équipe des bénévoles d’Enfance et Partage. Les enfants en souffrance ont besoin de votre expérience et de vos savoir-faire ! ».

Chaque année, grâce à son Numéro Vert de signalement et d’accompagnement (0800 05 1234), cette structure associative dotée de 27 comités départementaux « suit environ un millier d’enfants maltraités et apporte une réponse pragmatique et adaptée aux besoins des jeunes victimes et de leur entourage : conseils juridiques, accompagnement tout au long d’un procès, constitution de partie civile, administrateur ad hoc, transmission d’informations préoccupantes aux cellules dédiées, suivi psychologique et thérapies au long cours ».

Sur la cinquantaine d’écoutants du Numéro Vert, précise encore le communiqué d’Enfance et Partage, douze sont des seniors, presque tous dégagés d’obligations professionnelles. Si ces personnes de plus de 55-60 ans représentent 25 % des effectifs des bénévoles de cette ligne téléphonique, leur engagement personnel et leur disponibilité dépassent très largement ce pourcentage.

Rappelons que depuis plus de trente ans, Enfance et Partage se bat pour la reconnaissance, la promotion et la défense des droits de l’enfant, en France et dans le monde. Elle lutte pour protéger et défendre les mineurs contre toutes les formes de maltraitances, qu’elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles.

Plus d’infos sur www.enfance-et-partage.org


Publié le Lundi 12 Octobre 2009 dans la rubrique Intergénération | Lu 6096 fois