Sommaire
Senior Actu

En Suisse, des espérances de vie parmi les plus élevées au monde

Selon les nouvelles tables de mortalité de la Suisse, calculées par l’Office fédéral de la statistique (OFS) pour la période 1998/2003, l’espérance de vie à la naissance des Suissesses était de 82,8 ans et celle des Suisses de 77,2 ans, soit une longévité parmi les plus élevées au monde. D’autre part, les résultats indiquent qu’au cours de la dernière décennie et pour la première fois depuis un peu moins d’un siècle, la différence entre les espérances de vie à la naissance des femmes et des hommes a fortement diminué.


Malgré un ralentissement du progrès de l’espérance de vie des femmes résidant en Suisse, ces dernières possèdent toujours avec les Japonaises et les Françaises l’une des espérances de vie à la naissance les plus élevées au monde. En 2000, les Japonaises pouvaient en effet espérer vivre en moyenne 84,6 ans, les Suissesses 82,8 ans et les Françaises 82,7 ans. Quant aux hommes résidant en Suisse avec une durée moyenne de vie de 77,2 ans, ils étaient précédés par les Islandais (78,0 ans), les Japonais (77,7 ans) et les Suédois (77,4 ans).

Au cours de la dernière décennie, l’espérance de vie à la naissance des hommes a augmenté de 3,03 ans, alors que celle des femmes a progressé de 1,77 ans. L’écart entre la durée moyenne de vie des femmes et des hommes a ainsi diminué de 6,86 ans en 1988/93 à 5,60 ans en 1998/2003. Cela faisait près de 80 ans qu’une telle évolution n’avait plus été observée. Cette diminution de l’écart entre les femmes et les hommes est due premièrement à une forte accélération de l’accroissement de la durée moyenne de vie des hommes (3,03 ans contre 1,79 ans entre 1978/83 et 1988/93) et deuxièmement au léger ralentissement du progrès pour les femmes (1,77 ans contre 1,97 ans au cours de la décennie précédente).

Les accroissements positifs observés récemment sont dus en grande partie à la baisse de la mortalité des personnes âgées. L’espérance de vie à 65 ans des hommes est ainsi passée au cours de ces dix dernières années de 15,51 ans à 17,12 ans et celle des femmes de 19,72 ans à 20,88 ans. Au cours des années 50, la contribution du groupe d’âge des 60 ans ou plus à l’augmentation de l’espérance de vie à la naissance ne représentait que 18% du progrès total pour les hommes et 36% pour les femmes. Au cours des années 90, cette contribution est de 53% pour les hommes et plus de 64% pour les femmes. Ainsi l’accroissement de l’espérance de vie à la naissance au cours de ces dernières années provient avant tout de la baisse de la mortalité des sexagénaires et des personnes plus âgées. Pour les femmes, on observe même que près de 25% de cette augmentation est due à la diminution de la mortalité des personnes de 80 ans ou plus.

Enfin, si les quotients de mortalité se stabilisaient aux valeurs actuelles, 89% des hommes mariés de trente ans atteindraient leur soixante-cinquième anniversaire contre seulement 75% à 79% des hommes non mariés du même âge. Pour les femmes, ces proportions seraient respectivement de 94% pour les mariées et près de 90 % pour les non mariées. Il faut noter que même aux âges plus élevés, les différences entre état civil restent très nettes. Ainsi, à 65 ans, l’espérance de vie d’un homme marié est de 17,9 ans et celle d’un célibataire n’est que de 14,6 ans (divorcés : 14,8 ans, veufs : 15,4 ans). En se situant à 22,2 ans, l’espérance de vie d’une femme mariée de 65 ans est également nettement plus élevée que celle des autres femmes. En effet, les espérances de vie à 65 ans d’une femme divorcée, célibataire et veuve sont respectivement de 19,4 ans, 20,0 ans et 20,5 ans. Les hypothèses communément admises pour expliquer ces différences entre personnes mariées et non mariées sont que d’une part il y aurait une sélection directe ou indirecte au mariage de personnes en bonne santé et que d’autre part le fait d’être marié aurait un effet protecteur contre les facteurs pouvant nuire à la santé.
En Suisse, des espérances de vie parmi les plus élevées au monde


Publié le Jeudi 29 Septembre 2005 dans la rubrique Divers | Lu 12126 fois