Sommaire
Senior Actu

En Malaisie, un veuf se dit prêt à épouser des prostituées seniors

En Malaisie, un veuf musulman de 54 ans se propose d’épouser une ou plusieurs prostituées seniors afin qu’elles puissent cesser de travailler sur le trottoir et qu’elles viennent s’installer avec lui, indique un récent article du quotidien local Malaysia Star.


« Je souhaite me marier avec elles » propose ce veuf quinquagénaire à une dizaine de prostituées seniors, dont l’une est déjà arrière grand-mère. Et de préciser qu’il se sent prêt à épouser trois ou quatre de ces femmes de manière à ce qu’elles puissent cesser de faire commerce de leur corps.

Seule contrepartie, ces femmes, qui ont toutes dépassées la cinquantaine et qui sont pour la plupart déjà grands-mères, devront vivre avec lui, lui préparer ses repas et être fidèles. De son côté, le veuf leur propose de les héberger, de les nourrir, de s’occuper d’elles, de les vêtir, etc. « Cela ne m’intéresse pas de savoir ce qu’elles faisaient avant. Nous pourrons vivre tous ensemble, et heureux » indique-t-il.

Un responsable religieux local (musulman) a indiqué qu’il ne voyait aucune objection à cette(ces) union(s) à condition que « la proposition de cet homme soit sincère ». Et de préciser qu’il devrait peut-être commencer par épouser une seule de ces femmes et d’aviser ensuite.

Au delà du côté anecdotique, cette histoire soulève la difficile question du devenir des prostituées lorsqu’elles vieillissent. La plupart se retrouvent sans client –donc sans travail-, n’ont aucune couverture sociale, pas de retraite, plus de famille ni de toit pour les héberger. Il ne leur reste que la rue, toujours la rue.

Une solution ?

Soulignons qu'il existe dans la ville de Mexico City, un lieu d'hébergement qui accueille une soixantaine de prostituées âgées de 65 à 85 ans, la Maison Xochiquetzal. Grâce à ce centre, elles sont hébergées et peuvent vivrent en fabriquant des produits artisanaux.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Une septuagénaire de Hong Kong qui se prostituait pour survivre sera jugée prochainement
En Australie, les prostituées seniors doivent fuir les villes pour continuer de travailler
Mexique – Création d'une maison d'accueil pour les prostituées seniors


Publié le Mercredi 13 Septembre 2006 dans la rubrique Société | Lu 3398 fois