Sommaire
Senior Actu

En Espagne la BBVA lance un crédit sans intérêt pour les seniors ainsi qu’une hypothèque inversée

La Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA), important groupe bancaire espagnol d’origine basque vient de lancer coup sur coup, un programme temporaire de crédits gratuits destiné à ses clients en situation de dépendance et aux personnes âgées de 65 ans, ainsi qu’une hypothèque inversée.


Les prêts gratuits seront accessibles à hauteur de 3.000 euros jusqu’au 28 février 2008 ou jusqu’à ce que les 10.000 premiers crédits soient octroyés.

Pour ce faire, la BBVA a ouvert cette semaine, une ligne de crédit spéciale dotée de 30 millions d’euros destinée à financer l’ensemble de ces prêts.

Les personnes intéressées par cet emprunt à taux 0% et sans commission doivent être espagnoles ou résidées légalement dans le pays.

En plus d’un compte dans cette banque, ils doivent également disposer d’un certificat confirmant leur état de dépendance ou pouvoir prouver qu’ils sont âgés de plus de 65 ans.

Ce n’est pas la première fois que cette banque propose de telles initiatives. En 2004, BBVA avait déjà ouvert une ligne de crédit spécialement destinée aux femmes enceintes et en 2006, une autre réservée aux jeunes de moins de 25 ans. .../...
En Espagne la BBVA lance un crédit sans intérêt pour les seniors ainsi qu’une hypothèque inversée

Par ailleurs, il convient de souligner que la BBVA, qui enregistre plus d’un million de clients de 65 ans et plus, se lance également dans l’hypothèque inversée. Ce prêt est destiné –justement- aux plus de 65 ans qui souhaitent bénéficier d’une rente mensuelle basée sur l’estimation de la valeur leur maison. Plus précisément, la rente est calculée sur la valeur du bien immobilier, l’âge de la personne et son espérance de vie.

Concrètement, la banque prête jusqu’à 80% de la valeur de la maison (en tenant compte de l’évolution des prix). Si l’hypothèque a été prise par un couple et que l’un des conjoints décède, l’autre continue à percevoir sa rente mensuelle, de laquelle les intérêts du prêt sont déduits (env. 5% annuels). Lorsque le dernier bénéficiaire disparaît, les héritiers ont un an pour prendre leur décision quant au bien immobilier : soit le vendre, rembourser le crédit à la banque et conserver la différence ou renégocier l’hypothèque et conserver la propriété du bien immobilier.

Par exemple, selon cette banque, une personne de 75 ans ayant un bien immobilier d’une valeur de 300.000 euros pourra obtenir une rente mensuelle de 750 euros environ. Le groupe d’origine basque est convaincu que ce produit financier devrait être un succès, compte tenu, d’une part du vieillissement de la population et d’autre part, de la faiblesse du montant des retraites publiques…

Pour aller plus loin, lire aussi :
Prêt Viager Hypothécaire : une banque française, le Crédit Foncier, se lance… enfin


Publié le Mercredi 17 Octobre 2007 dans la rubrique Finances | Lu 12117 fois