Sommaire
Senior Actu

En Chine, les seniors représentent le tiers de l'ensemble des suicides

Plus de 100.000 Chinois de plus de 55 ans se suicident chaque année, ce qui représente un tiers des morts volontaires annuelles, indiquent les dernières statistiques du Centre de prévention et de recherche sur le suicide de la ville de Pékin.


Dès que l’on évoque la Chine en terme de chiffres, tout semble démesuré. Qu’il s’agisse de sa croissance –à presque deux chiffres- ou du nombre de ses seniors qui représentent presque 150 millions d’individus et probablement plus de 175 d’ici cinq ans.

De fait, on comprendra facilement, que le suicide des personnes âgées dans ce pays qui vieillit vite, pourrait rapidement devenir un grave problème de santé publique dans les années à venir. D'autant plus, que jusqu’à maintenant, ce phénomène n’a jamais fait partie des priorités des responsables politiques.

Avec un tiers de l’ensemble des suicides qui sont commis par des seniors, la Chine bat la Corée du sud, qui connaît pourtant un taux déjà extrêmement élevé de 28%. Ces chiffres, commencent d’ailleurs à fortement inquiéter les autorités, qui réalisent l’étendue des dégâts potentiels avec un pourcentage de personnes âgées qui représente 10% de la population totale... Pour le moment.

Selon certains études chinoises, le suicide des personnes âgées connaissant des troubles psychologiques peut s’expliquer de plusieurs manières différentes. En premier lieu, ni les seniors, ni leur famille ne savent que ces problèmes peuvent être traités et soignés. De plus, de nombreux aînés, mais aussi leurs proches, estiment que la dépression est un phénomène naturelle, qui va de pair avec le vieillissement. D’autres, se sentent tout simplement honteux et n’osent pas parler de leur maladie. Enfin, dernier point, les accès aux centres de soins qui traitent les dépressifs restent très peu développés pour les personnes âgées.

Le Centre de prévention contre le suicide de Pékin a donc lancé le 10 septembre dernier une campagne d’information visant à améliorer les connaissances en santé psychologique des seniors, à détecter les personnes âgées suicidaires et à favoriser le développement d’un réseau de soins appropriés aux aînés. Et de conclure, que les personnes de 55 ans et plus, atteintes de problèmes psychologiques, qui bénéficient de soins adéquats, peuvent espérer vivre de 10 à 15 de plus que les autres qui ne sont pas suivis.

Pour en savoir plus sur le suicide des seniors :

Une étude analyse les raisons de l'homicide-suicide chez les seniors
Le suicide des personnes âgées reste mésestimé et encore tabou
En Chine, les seniors représentent le tiers de l'ensemble des suicides


Publié le Lundi 19 Septembre 2005 dans la rubrique Société | Lu 1647 fois