Sommaire
Senior Actu

Emploi des seniors (4) : réinventer le social, chronique de Serge Guérin

La semaine dernière, nous avions terminé notre propos en appelant à penser d’autres formes de contractualisation. En effet, pourquoi ne pas inventer un contrat de travail associé au senior plutôt qu’à l’entreprise ? Il s’agirait d’assurer la permanence d’une protection sociale, de droits à se former et de revenu pour des personnes qui, du fait de leur âge, ne peuvent pas nécessairement obtenir un emploi en continue. Cela favoriserait, par exemple, l’activité des seniors dans le monde associatif ou dans un bassin d’activité en étant employés par plusieurs petites entreprises.


Ce système éviterait aux employeurs comme aux seniors, de multiplier les contraintes administratives et les freins liés à la méconnaissance des formes d’emploi non standardisés.

A partir de la situation des intermittents du spectacle et des revendications pour conserver un système adapté à une situation singulière, les économistes Antonella Corsani et Maurizio Lazzarato ont pour leur part développé un modèle de régime d’indemnisation utilisable pour l’ensemble des actifs en situation d’emploi non stable.

Cette approche permet de déconnecter la notion d’emploi proprement dite et fixée par l’action, de la notion de préparation à cet emploi (formation, réflexion, démarches diverses, recherche de contrat…).

Un senior se situe dans cette même perspective où il est le produit de ses actions passées et de son expérience pour autant qu’il continue de se former, de développer des missions exploratoires, de rechercher des contrats, de lutter contre les représentations négatives de l’âge…

Ce système peut permettre à des seniors expérimentés et volontaires de fonctionner par logique de missions balisées par un terme parfois court et/ou de faire bénéficier de leurs talents plusieurs entreprises ou associations situées dans un bassin d’activité sans pour autant tomber dans la précarité. Ce serait une forme de prime à l’expertise et à l’expérience.

L’emploi des seniors ne sera réglé ni par un coup de baguette magique, ni par des discours moralisateurs et incantatoires envers les entreprises et les salariés, mais seulement à travers une véritable évolution des représentations, la mise en œuvre de politiques de mobilisation et de valorisation des seniors et une réflexion de fond sur le sens de l’activité. L’emploi des seniors pose aussi la question de l’intérêt du travail et de son organisation. Des thèmes qui concernent toute les générations.

Plus largement, l’emploi des seniors pose la question d’un nouveau compromis social plus favorable à ceux qui travaillent et prenant la mesure de la plasticité croissante des formes d’emplois et d’activité.

Serge Guérin
Professeur à l’ESG
Vient de publier Vive les vieux !, Editions Michalon
Emploi des seniors (4) : réinventer le social, chronique de Serge Guérin


Publié le Lundi 24 Novembre 2008 dans la rubrique Chroniques | Lu 4319 fois