Sommaire
Senior Actu

Emmanuelle Pérat, artiste-peintre, rend hommage à sa grand-mère en peinture

L’artiste-peintre française Emmanuelle Pérat, 38 ans, a rendu hommage à sa grand-mère disparue en 2005 par le biais d’une très belle série de neuf portraits intitulée « Mané ». Présentée déjà deux fois en France, cette exposition est visible actuellement à Berlin (Allemagne) à la Galerie Anyway. Jusqu’au 4 juillet.


Mané par Emmanuelle Pérat Pastel sec sur toile, 152 x 130 cm, 2007 courtesy Galerie ANYWAY Berlin
Depuis plus de quinze ans, Emmanuel Pérat, créé des séries continues d’autoportraits. Mais après la mort de sa grand-mère en 2005, son intérêt pour l’identité féminine et la vieillesse s’est intensifié. Elle décide alors de se lancer dans la création d’une suite de neuf portraits intitulée « Mané », qui évoque avec tendresse sa grand-mère aimée et disparue.

Comme le souligne l’artiste à propos de cette série, « il n’y a pas dans notre société de vraie préparation afin de confronter la vieillesse. En effet, on apprend même à prendre nos distances et à rester prudent par rapport à elle. Dès qu’un corps commence son déclin naturel, il est simplement effacé de notre champ d’intérêt. Durant la période où je m’occupais de ma grand-mère, j’étais souvent touchée par son corps nu. Malgré son âge avancé, sa peau était restée fraîche et délicate. (...) Ces toiles m’ont permis de faire un travail de deuil ».

Rappelons qu’Emmanuelle Pérat a commencé à travailler à l’âge de 19 ans en tant que modèle pour des artistes ; de cette perspective, elle a ressenti rapidement le désir d’avoir l’art pour elle-même, avec ses débuts naturels : l’autoportrait. Cette masse de travaille considérable a fonctionné comme un journal intime, un précieux récit de son évolution physique, psychologique et artistique. Soulignons également que l’identité féminine et les conséquences de la vieillesse ont joué un rôle central dans son travail, exclusivement réalisé avec des pastels secs sur toile, fréquemment sur de grandes surfaces.

« Ces dernières années Emmanuelle Pérat a créé des séries explorant les problèmes de l’identité féminine, la représentation de l’homme et de soi. Ses contributions à la discussion artistique contemporaine (…) sont d’une signification profonde » remarque Susan Fischer Sterling, conservateur du NMWA, Washington DC.

Emmanuelle Pérat expose en Europe et aux Etats-Unis. Elle fait d’ores et déjà partie de plusieurs collections publiques majeures, comme au Frissiras Museum à Athènes, au National Museum of Women in the Arts, à Washington DC, au Fond National d’Art Contemporain à Paris et à la Casa de Velazquez à Madrid. L’artiste vit et travaille en France.


Publié le Vendredi 13 Juin 2008 dans la rubrique Culture | Lu 14288 fois