Sommaire
Senior Actu

Elior ou comment améliorer les conditions de vie des résidents en maison de retraite ?

Depuis trente ans le Pôle Santé Elior s’engage -avec ses filiales- pour améliorer les conditions de vie quotidiennes des personnes âgées qui résident en maisons de retraite. Repas, animations, blanchisserie, etc. Le groupe travaille en ce sens avec la volonté de toujours placer les résidents au cœur de son métier. Détails.


La qualité de vie des personnes âgées en maisons de retraite est au cœur des opérations de santé 2009 du gouvernement : cette politique de bientraitance baptisée « Opération Bientraitance des personnes âgées accueillies en établissement » lancée le 16 octobre 2008 par Valérie Létard – secrétaire d’Etat à la Solidarité s’est concrétisée le 13 mai dernier.

« Nous sommes en phase avec les projets du gouvernement depuis de nombreuses années. Nous travaillons activement avec nos clients-partenaires à la mise en place d’animations et de réponses très concrètes (en matière de restauration et de services au quotidien) pour améliorer les conditions de vie des résidents en EHPAD. Et nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir ! » explique à cette occasion Anne Babkine, directrice marketing du Pôle Santé du groupe Elior.

Par exemple, les repas sont de véritables moments de partage, des plus importants. C’est dans ce sens qu’Avenance Santé-Résidences -entité restauration du Pôle Santé Elior- met en place des temps festifs liés aux repas. Ce travail d’animations est un point majeur sur lequel le groupe souhaite s’engager sur du long terme. Pour ce faire, une enquête a été lancée avec Bernard Hervy, animateur-coordonnateur, chargé d’une mission ministérielle sur le rôle de l’animation en gérontologie débutée en 2002, pour comprendre et mettre en place de vraies réponses pour améliorer le quotidien des résidents.

Les résultats de cette enquête et ceux de la table ronde qui a suivi ont principalement démontré le besoin d’une meilleure communication entre les équipes et de création d’outils de proximité. Ainsi, des actions concrètes ont été mises en œuvre. Des thématiques autour des souvenirs (les arts ménagers), autour du goût (Semaine du goût sur la Pomme) … avec, à chaque fois, une mise en scène à la table du résident pour une perception plus directe : sets et centres de tables, ronds de serviette, frises murales à hauteur du regard… Pour rendre les événements plus participatifs et faciliter le travail des animateurs, Avenance a notamment élaboré à leur intention un diaporama complété d’un guide d’animation de groupe d’expression à utiliser lors de l’animation sur les arts ménagers.

« Pour améliorer les conditions de vie il faut pouvoir répondre à la dépendance et à la dénutrition » remarque encore le groupe dans son communiqué. Aujourd’hui, la dénutrition est un facteur croissant qui touche entre 350 et 500 000 personnes. Cette société propose donc aux maisons de retraite différentes solutions adaptées à chaque type de trouble de la dépendance chez la personne âgée dans le cadre de son programme « Faciles à Manger ».

Celui-ci se compose des « Compositions-Saveurs » (repas en textures modifiées en réponse aux problèmes de mastication et de déglutition), des « Bouchées-Saveurs » (adaptées aux personnes désorientées) et du nouveau concept « Energie Saveurs », réponse nutritionnelle naturelle pour lutter contre la dénutrition. Ces produits reposent sur trois critères : le diagnostic médical, qui détermine le niveau de dénutrition ; le goût du résident (salé, sucré, etc.) ; mais aussi ses habitudes alimentaires (horaires de repas, textures liquides/solides, etc…)

Du résident aux équipes en cuisine, chacun (médecin, équipe soignante, etc.) individualise les repas grâce à un process simple et clair (via des fiches de liaison, suivi, etc.). « De plus, Energie Saveurs est une réponse nutritionnelle naturelle plus économique car elle peut être intégrée aux coûts hôteliers et à un prix inférieur à celui des compléments alimentaires industriels » affirme encore le groupe dans son communiqué.

« Il est primordial de prendre en compte ces trois critères essentiels. Nous devons individualiser l’enrichissement des repas afin de redonner envie de manger à la personne âgée et d’être sûr qu’elle mange son repas. Si nous proposons des repas enrichis que le résident ne mange pas… cela ne sert à rien ! » précise Véronique Mourier, chef de produit personnes âgées

Enfin, Elior propose également une offre blanchisserie, mise à disposition de chaque résident. Les vêtements personnels des aînés sont bien souvent l’unique lien entre les résidents et leur vie à domicile, et doivent donc faire l’objet de toutes les attentions. Ce service assure, sur place, le traitement du linge grâce à du personnel et des infrastructures adaptées. De la collecte jusqu’à la remise en main propre aux résidents, le linge est traité dans le plus grand respect pour que les liens affectifs existants perdurent…


Publié le Mardi 2 Juin 2009 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 4643 fois