Sommaire
Senior Actu

Ecoute ! Ecoute ! Une nouvelle enseigne sur le marché de l'audition vient de naître

Une nouvelle enseigne Ecoute ! Ecoute ! est apparue il y a quelques temps dans l’un des quartiers les plus chics de Paris. Comme son nom l’indique, elle se positionne sur le marché de l’écoute et de l’audition, marché, qui ne peut que croître dans les années à venir compte tenu du vieillissement de notre population.


Intérieur du premier magasin parisien
Cette nouvelle enseigne vient donc d’ouvrir son premier magasin spécialisé dans le confort d’écoute, l’audition sur mesure et la communication personnelle dans le 8ème arrondissement de Paris. Elle se veut « unique en son genre » et espère sortir « les aides auditives de leur ghetto pour leur faire rejoindre les autres produits high tech de communication personnelle en créant un nouvel univers : les Technologies Nomades Auditives » indique le communiqué de presse.

La création de ce nouveau concept est le résultat de la synergie des compétences de trois entrepreneurs français. Philippe Mondan, ancien directeur général de la Fnac et fondateur des magasins Extrapole ; Jean-Paul Fournier, audioprothésiste depuis 25 ans et enfin, Stephen Douezy, sélectionneur de technologies numériques. A terme, les trois fondateurs souhaitent créer un réseau national de 100 points de vente avec des magasins en propre et des adhérents à leur centrale d’achat.

Pour assurer sa réussite, l’enseigne mise sur l’innovation, qu’elle soit économique, scientifique ou commerciale. Au niveau économique, elle annonce « une baisse des prix significative ». Et d’ajouter que « dans un marché où le prix moyen d’une oreillette auditive est de 1 600 euros, soit 3 200 euros la paire et souvent plus de 4 000 euros pour le haut de gamme, le prix constitue un des principaux freins. Faiblement remboursé par la Sécurité Sociale, l’équipement auditif souffre de fabrication en petites séries et de circuits de distribution coûteux ». L’enseigne a donc créé sa marque propre en sélectionnant sur le marché mondial les technologies les plus performantes et en raccourcissant le circuit d’approvisionnement, indique le communiqué. De plus, Ecoute ! Ecoute ! annonce qu’elle applique à toutes les marques une remise de 20% sur la paire d’oreillettes. « Nous diminuons une grande part des frais de marketing et de commercialisation de la filière et nous sommes très exigeants sur la performance technologique » commente Stephen Douezy.

Pour l'aspect scientifique, l’enseigne indique qu’elle commercialise, par le biais de sa marque propre, la technologie australienne Adro qui se veut « inédite sur le marché français ». Cette dernière est censée apporter au client « un confort d’écoute sans égal ». De plus, en vu de combattre la réputation d’inefficacité des aides auditives, un procédé mis au point par Ecoute ! Ecoute ! utilise des sons « live » restitués dans un simulateur ambiophonique. Le client définit son niveau de confort à l’aide d’un protocole interactif. « Le gain d’expérience fait gagner plusieurs séances d’ajustement » déclare Jean-Paul Fournier.

Enfin, sur le plan commercial, l’enseigne s’annonce comme non médicale. Elle a d’ailleurs choisi de commercialiser les aides auditives dans le même lieu que les communicateurs personnels (iPod, téléphones blue tooth) et les assistants d’écoute (réunion, théâtre ou télévision, protection de l’ouïe pour la chasse, le voyage en avion, la scène musicale ou les chantiers bruyants). « Nous invitons nos clients de 7 à 77 ans à rechercher la jouissance de l’ouïe en se préoccupant autant de leurs environnements sonores que de leur patrimoine auditif. Je veux qu’il soit aussi évident d’acheter une paire d’oreillettes qu’une paire de lunettes ou des écouteurs MP3 » explique Philippe Mondan.

Equipé d’un simulateur ambiophonique, de deux studios acoustiques et d’un laboratoire intégré, le magasin propose aussi gratuitement au public quatre bornes d’auto évaluation de sa sensibilité auditive et une librairie d’ouvrages spécialisés.

Ecoute ! Ecoute !
168 rue du faubourg Saint Honoré
Paris 75008

Borne d'autoévaluation d'Ecoute ! Ecoute !
Aux Etats-Unis, sur les 75 millions de baby-boomers nés entre 1946 et 1964, 16 millions, soit 21%, souffrent de pertes auditives plus ou moins prononcées, d’après le Centre national des statistiques de santé (National Center for Health Statistics). A noter que le pourcentage d’individus souffrant de ce type de problèmes est plus important dans cette génération que chez les personnes âgées de plus de 65 ans.

L’écoute prolongée de la musique rock à fort volume y est sans doute pour quelque chose –le bruit excessif est responsable de la moitié des pertes auditives aux Etats-Unis. D’ailleurs l’année dernière la chanteuse rock Pat Banatar avait été utilisée pour appeler les personnes de sa génération à prendre des précautions et à tester leurs capacités auditives auprès de spécialistes. « Beaucoup de mes amis musiciens ont souffert de dommages auditifs permanents » indiquait-elle alors.

En 1997, un célèbre boomer avouait ses problèmes d’audition : l’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton. Toutefois, encore aujourd’hui, malgré cette révélation et de nombreuses campagnes d’information, les préjugés quant à la surdité et aux aides auditives restent très vivaces. De nombreuses personnes –et parmi elles des milliers de baby-boomers- préfèrent encore cacher leur déficience plutôt que de porter un appareil.


Publié le Mardi 12 Juillet 2005 dans la rubrique Consommation | Lu 10302 fois