Sommaire
Senior Actu

Ecolo : plus de sacs plastique à partir du 1er janvier 2016

Ils sont bien pratiques mais ils sont également terriblement mauvais pour l’environnement… Ainsi, les sacs plastique qui accompagnent nos courses depuis des années vont disparaitre de nos vies à partir du 1er janvier 2016. Il va falloir vous racheter un sac à provisions…


Ecolo : plus de sacs plastique à partir du 1er janvier 2016
On a tous en tête des images de grand-mères, à la ville ou à la campagne, revenant des courses avec leurs filets ou paniers à provisions plein à craquer. De retour du marché, du boucher, du boulanger ou de la droguerie du coin. Eh bien, ces fameux filets ou paniers vont devoir faire leur grand retour puisqu’à partir du 1er janvier 2016, les « sacs plastiques de caisse à usage unique » vont tout bonnement disparaitre !
 
En effet, ces sacs plastique bien pratiques pour porter les courses, puis pour jeter les ordures, sont particulièrement mauvais pour l’environnement. En 2014, rien que dans l’Hexagone, 17 milliards de ces sacs plastique ont été consommés.
 
Rappelons que ces sacs sont utilisés quelques minutes mais mettent ensuite, des centaines d'années à se dégrader, et sont ingérés par les animaux marins et les oiseaux. Il n’est pas rare de naviguer en mer, même loin des côtes, et d’apercevoir ces sacs flottant au gré des courants… Le fait est que les trois-quarts des déchets abandonnés en mer sont en plastique !
 
Le cas le plus connu est celui des tortues marines, qui confondent les sacs plastique avec des méduses : Selon les scientifiques, 86% des tortues marines seraient touchées par ce phénomène. Les oiseaux sont également très concernés : en mer du Nord, les estomacs de la quasi-totalité (94%) des oiseaux contiennent du plastique. En tout, ce sont plus de 260 espèces qui sont impactées par ces sacs !
 
Par ailleurs, le remplacement des sacs en polyéthylène utilisés pour emballer les denrées alimentaires par des sacs composés de matières végétales biodégradables (à base de maïs par exemple) devrait engendrer la création de 3.000 emplois. En effet, certaines entreprises françaises, comme Sphère ou Limagrain, sont pionnières dans le domaine des bioplastiques.


Publié le Mardi 29 Décembre 2015 dans la rubrique Consommation | Lu 1015 fois