Sommaire
Senior Actu

E-inclusion : un projet visant à réduire la fracture numérique auprès des seniors

Un projet européen intitulé e-inclusion, vise à sensibiliser les membres de notre société globalement les plus réticents à accepter l'utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), et ce, plus particulièrement auprès des personnes âgées, dans l’optique de promouvoir un vieillissement actif dans le domaine de l'emploi.


E-inclusion : un projet visant à réduire la fracture numérique auprès des seniors
Concrètement, ce projet devrait s’achever en décembre prochain. Il vise à imaginer des moyens innovants de réduire la fracture numérique, notamment auprès des seniors et des personnes handicapées.

Ce programme cherche ainsi à promouvoir la non-discrimination (e-inclusion) et l'élaboration de stratégies propres à aider ceux qui ont du mal a accéder physiquement aux services et outils informatiques (e-accessibilité).

« Les NTIC possèdent un potentiel considérable pour ce qui est de favoriser un vieillissement actif dans le monde du travail » indique Michal Arend, sociologue suisse, en charge de la partie emploi de ce projet. « Cependant, la perception générale du potentiel que représentent les NTIC reste encore faible, et de nombreux experts en matière de vieillissement actif, ne sont pas conscients ou sont même parfois sceptiques, quant aux contributions que peuvent apporter les NTIC et les autres technologies modernes ».

Pourtant, la prise en compte des NTIC dans le vieillissement actif devient un enjeu primordial : la durée de vie au travail augmente, il est donc nécessaire que les salariés âgés restent en phase avec les différentes évolutions technologiques. Cette adaptation, cette mise à niveau, ne peut être que bénéfique en terme de compétences. Cela peut leur permettre de bénéficier d’une plus grande souplesse dans les perspectives d'évolution de leur travail. En un mot, leur employabilité s’améliore. D'autre part, il ne faut pas oublier que les NTIC peuvent aussi s’avérer utiles dans la vie quotidienne de ces seniors. …/…


Des ateliers lancés à Bruxelles en 2005 ont commencé à promouvoir les concepts d’e-inclusion et d’e-accessibilité. « L’atelier est un moyen comme un autre d’instaurer un dialogue. Il s'agit de rapprocher des individus qui peuvent contribuer à développer des stratégies plus complètes, qui sont à même de mieux coordonner les recherches et les politiques de travail, tant au niveau national qu’européen » précise M. Arend.

Un bilan de ce projet sera présenté à la fin de l’année. Il sera accompagné d’une série de proposition de stratégies et de mesures politiques qui se veulent « réalistes » et qui auront pour but d’encourager une meilleure intégration des NTIC, notamment auprès des seniors. Affaire à suivre.

Pour en savoir plus :
http://www.einclusion-eu.org


Publié le Vendredi 5 Mai 2006 dans la rubrique Internet | Lu 4030 fois