Sommaire
Senior Actu

Du calcium pour réduire les risques d’ostéoporose chez les seniors

Une nouvelle étude australienne publiée dans la revue spécialisée The Lancet, et réalisée par l’University of Western Sydney (UWS) sur 63.000 personnes de 50 ans et plus, a montré qu’une prise de calcium seul ou associé avec de la vitamine D, réduisait de presque un quart le risque de fracture ostéoporotique chez les seniors, améliorant ainsi, leur qualité de vie au quotidien.


Selon le Dr Benjamin Tang, chercheur en charge de cette étude, les résultats dégagés confirment le rôle du calcium en matière de prévention. « Cette enquête prouve clairement que les suppléments en calcium réduisent les taux de fracture et la perte osseuse chez les personnes âgées » précise-t-il dans le communiqué de l’université.

Ainsi, lorsque les patients suivent correctement leur traitement (taux d'observance d'au moins 80%), le risque de fracture est réduit de 24%. Pour les personnes moins rigoureuses, le bénéfice du traitement est divisé par deux. Les meilleurs résultats ont été obtenus avec des doses quotidiennes de 1.200 mg de calcium associées à 800 unités internationales de vitamines D.

Afin de réduire les risques d’ostéoporose, « il est important de démarrer le traitement relativement tôt, dès l’âge de 50 ans, au moment où la perte minérale osseuse commence à s’accélérer » précise le Dr Tang. Et d’ajouter que les effets positifs de ce traitement augmentent avec l’âge. Il s’avère particulièrement nécessaire chez les personnes de 70 ans et plus, « un groupe à risque élevé de fractures qui peuvent entraîner un handicap permanent détériorant fortement la qualité de vie, voire la mort ». .../...
Du calcium pour réduire les risques d’ostéoporose chez les seniors

« L’efficacité d’une supplémentation en calcium en matière de réduction des risques de fractures chez les seniors est comparable aux médecines préventives telles que la prise d’aspirine ou de statines qui sont fortement recommandées dans le cadre de la réduction des risques de maladies cardiovasculaires » estime encore le chercheur.

« Les suppléments en calcium sont relativement bon marché, mais l’impact qu’ils peuvent avoir sur votre santé et votre bien-être n’ont pas de prix » souligne enfin le Dr Tang, en conclusion de cette étude commandée par l’Australian Self Medication Industry et financée par le gouvernement australien.

Les 29 essais retenus pour cette grande enquête ne concernaient que la supplémentation (médicamenteuse) en calcium, en excluant les études portant sur l'impact de l'apport de calcium via le régime alimentaire.

Rappelons qu’une autre étude de 2006, également parue dans The Lancet, indique que le nombre de fractures de la hanche, favorisées par la fragilité osseuse ou l’ostéoporose, pourrait plus que tripler dans le monde entre 1990 et 2050, passant de 1,7 million à 6,3 millions.


Publié le Lundi 27 Août 2007 dans la rubrique Santé | Lu 10399 fois