Sommaire
Senior Actu

Don du sang : proposition de loi visant à augmenter l'âge légal au-delà de 65 ans

Dans un contexte de vieillissement de la population et d’augmentation incessante des besoins en matière de sang, le député de la Moselle Denis Jacquat (UMP) propose une nouvelle loi visant à allonger de deux ans l’âge légal pour les donneurs de sang, le passant de 65 à 67 ans.


Don du sang : proposition de loi visant à augmenter l'âge légal au-delà de 65 ans
Depuis l'affaire du sang contaminé, le don de sang est en chute libre. Pourtant, devant le phénomène d'allongement de la durée de la vie, les besoins en sang sont de plus en plus importants.

En vertu de l'article L. 1221-5 du code de la santé publique, aucun prélèvement de sang ne peut avoir lieu sur une personne mineure, hormis à titre exceptionnel, en cas d'urgence thérapeutique et, bien entendu, avec le consentement des parents. L'âge minimum pour pouvoir faire don de son sang est donc l'âge légal de la majorité, à savoir 18 ans. Concernant la limite haute, le don de sang est possible jusqu'à l'âge de 65 ans révolus, malgré l'allongement de l'espérance de vie en excellente santé. On a donc d'un côté une limitation juridique, et d'un autre, une limitation plutôt médicale.

Pour avoir plus de donneurs, ne pourrait-on pas, d'une part, avec le consentement des parents, autoriser le don de sang en dessous de 18 ans, et d'autre part, sous certaines conditions définies, le permettre également pendant encore une ou deux années après l'âge de 65 ans.

Le don du sang est indispensable et irremplaçable pour sauver des vies, car il n'existe pas de produit capable de se substituer complètement au sang humain. Ainsi, afin de mobiliser un plus grand nombre de personnes, dont la jeunesse des lycées, et de les sensibiliser à cet acte solidaire qu'est le don de sang, il est nécessaire d'en modifier les conditions d'âge.

Tel est l'objet de la proposition de loi proposée par le député de la Moselle M. Denis Jacquat (UMP).

PROPOSITION DE LOI

Article 1er

Le don de sang est autorisé, sous certaines conditions définies et avec le consentement des parents, en dessous de l'âge de dix-huit ans.

Article 2

Le don de sang est autorisé, sous certaines conditions définies, pendant deux ans après l'âge de soixante-cinq ans.


Publié le Vendredi 21 Avril 2006 dans la rubrique Santé | Lu 14411 fois