Sommaire
Senior Actu

Domusvi met le cap sur la Chine

Alors que le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping était en visite officielle à Paris la semaine dernière, le groupe de maisons de retraite Domusvi a annoncé la signature d’un partenariat franco-chinois avec Hanfor pour développer le marché des maisons de retraite en Chine.


La Chine est un pays immense. La Chine est aussi le pays le plus peuplé au monde. Mais c’est également une nation qui « vieillit » vite, voire très vite !
 
Ainsi, ce géant démographique comptera 300 millions de seniors en 2025 et 400 millions en 2034 ! Soit tout simplement, le pays qui enregistre le plus grand nombre de personnes âgées au monde.
  
Dans ce contexte, depuis quelques mois, le gouvernement chinois amplifie les mesures en faveurs des personnes âgées…
 
La Chine doit aussi doter rapidement le pays de structures pour gérer cette évolution démographique sans précédent. Or, il se trouve que la Chine ne possède pas forcément tous les savoir-faire nécessaires dans le domaine de la gestion et du développement des maisons de retraite ; contrairement à la France, experte en la matière…
 
Ainsi, à l’occasion de la visite du président chinois Xi Jinping à Paris la semaine dernière, le groupe français de maisons de retraite Domusvi a annoncé la signature d’un partenariat franco-chinois avec Hanfor pour développer le marché des maisons de retraite en Chine. Ils créeront ensemble Duomei, une société destinée à développer et gérer des établissements médicalisés et non-médicalisés et des services à domicile destinées aux personnes âgées.
 
Comme le souligne le communiqué, « DomusVi par sa connaissance approfondie de l’ensemble du parcours de santé de la personne âgée, depuis les services à domicile jusqu’aux résidences médicalisées, en passant par les résidences non médicalisées, représente l’un des opérateurs occidentaux les plus performants vers lesquels se tourne la Chine aujourd’hui ». Les deux partenaires se sont donnés pour ambition de gérer cent maisons de retraite et vingt agences d’aide à domicile d’ici cinq ans.   
 
Plus concrètement, la Chine paye aujourd’hui les conséquences de la politique de l'enfant unique (qui vient tout juste d’être abrogée) développée dans les années 70 et qui a entraîné ce vieillissement accéléré de la population. En effet, cette mesure n'a pas permis au pays d'assurer correctement le renouvellement des générations. C’est pourquoi cette immense nation est entrée depuis le début du siècle dans une période de vieillissement de sa population.    


Publié le Lundi 31 Mars 2014 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 1037 fois