Sommaire
Senior Actu

Doit-il y avoir un âge limite pour conduire un bus de ramassage scolaire ?

Dans le département de l’Ariège (09), des parents d’élèves s’inquiètent par les risques encourus par leurs enfants dans la mesure où le chauffeur de bus chargé de les conduire à l’école et au lycée est âgé de 81 ans. Ils viennent de déposer une pétition demandant le départ de ce conducteur octogénaire.


Doit-il y avoir un âge limite pour conduire un bus de ramassage scolaire ?
Alors que le gouvernement travaille à la réduction des discriminations par l’âge… Jean Denamiel, 81 ans, patron d’une entreprise de transports qui assure une partie du ramassage scolaire dans le département de l’Ariège, refuse de quitter son travail.

Le chauffeur octogénaire conduit le car qui dessert la ligne scolaire Saint-Girons/Foix et transporte chaque jour une cinquantaine d’élèves. L’âge de M. Denamiel inquiète cependant une partie des parents d’élèves. Ainsi, quelques 130 personnes ont signé une pétition qui a été envoyée à la Préfecture, à l'inspection d'Académie, au procureur de la République, au ministère des Transports et au Conseil général.

« Il a 83 ans, il a cotisé, il peut se mettre à la retraite » indiquait hier une des signataires dans le journal de 13 heures de France 2. Une autre maman, attend tous les soirs, angoissée, le retour de son fils. Un autre témoignage précise cependant que le chauffeur « conduit très bien, qu’il connaît très bien les routes et qu’il n’y a pas eu de problèmes ». .../...

De fait, M Denamiel a la loi pour lui. En effet, rien ne l’empêche de conduire un car scolaire et ce quelque soit son âge. Comme le souligne dans un communiqué le Conseil général de l’Ariège, responsable des transports scolaires « la législation en vigueur ne porte pas de limites à l'âge des conducteurs dès lors que ceux-ci répondent aux exigences de la visite médicale annuelle obligatoire », et qu'il ne peut donc « en aucune manière écarter un conducteur au seul motif de son âge ». Sur ce, toujours sur France 2, un autre signataire souligne : « Faut pas qu’on fasse une loi après qu’il y ait eu un accident. Le mieux, c’est de la faire avant ».

Le Conseil général a fait savoir aux parents d'élèves qu'il resterait « très attentif à l'évolution de cette situation ». Le cas n’est pas isolé, dans le même département, un conducteur de 76 ans assure également le transport des enfants, précise le reportage de France 2.


Publié le Mercredi 28 Février 2007 dans la rubrique Transports | Lu 8641 fois