Sommaire
Senior Actu

Dix mesures essentielles pour révolutionner vos vieux jours

À l'occasion du Symposium international « Healthy Ageing in Europe » (« Un vieillissement en santé pour la société européenne »), tenu sous les auspices de l'actuelle présidence autrichienne[1], l'Alliance pour la Santé et l'Avenir vient d’annoncer le lancement d'un Contrat des Citoyens qui, s'il est respecté, permettra aux Européens de jouir plus longtemps d'une bonne santé et d'une vie épanouissante.


Cette mesure intervient en réponse à un nombre croissant de recherches suggérant que les maladies chroniques ne sont pas, comme on l'a longtemps cru, la conséquence inévitable du vieillissement, mais résultent la plupart du temps de choix de style de vie néfastes que nous sommes parfaitement libres de refuser.

Voilà de nombreuses années déjà que divers facteurs contribuent à l'accroissement de l'espérance de vie, qui est aujourd'hui plus élevée qu'elle ne l'a jamais été par le passé. On estime que l'espérance de vie moyenne de la population européenne s'établira d'ici 2020 aux alentours de 85 ans ; cela pourrait toutefois simplement signifier que vous jouirez plus longtemps d'une qualité de vie médiocre au cours des dernières années de votre vie - à moins que des mesures ne soient prises, par nous-mêmes à titre individuel et par la société dans son ensemble.

Comme l'a déclaré le Dr Suzanne Wait, directeur de la recherche à l'International Longevity Center (ILC)-UK et à l'Alliance pour la Santé et l'avenir, « ce Contrat des Citoyens a pour objectif d'offrir aux Européens la possibilité de jouir d'une vie plus longue, plus épanouissante, plus saine. Il vise à inciter les individus et la société à reconnaître le rôle qu'ils ont à jouer pour garantir à chacun une bonne santé tout au long de sa vie. Il n'y a aucun intérêt à vivre longtemps si l'on est en mauvaise santé. Les dix mesures toutes simples préconisées par ce guide montrent de quelle façon nous pouvons jouir d'une vie épanouie à tout âge, y compris pendant nos vieux jours, et comment nous pouvons tirer parti de notre propre longévité ».

De nombreux éléments du Contrat des Citoyens sont des mesures de préservation de la santé bien connues de tous et frappées au coin du bon sens ; les inégalités observées au sein de la population âgée en matière de santé montrent toutefois assez, que ces mesures ne sont pas mises en oeuvre. Le simple fait de savoir ne suffit pas à instaurer le changement : le Contrat des Citoyens a donc été conçu dans l'objectif de mettre en évidence les conséquences d'un comportement médiocre en matière de santé et de renforcer la prise de conscience de la nécessité d'agir.

Le Contrat pose des questions telles que : s'il existait une potion qui vous permette de rester fort et vigoureux alors que vous vieillissez, tout en protégeant votre coeur et vos os ; en améliorant votre humeur, votre sommeil et votre mémoire ; en vous évitant tout risque de cancer, et en réduisant globalement le risque de décès prématuré - est-ce que vous souhaiteriez en bénéficier ? Des études respectables ont prouvé que l'exercice physique pouvait avoir toutes ces conséquences positives - même pour ceux qui s'y sont mis un peu tard au cours de leur vie. Les experts s'accordent à dire que le déclin dont souffrent les personnes âgées provient la plupart du temps non pas de leur âge, mais simplement de la négligence dont ils font preuve à l'égard de leur corps et de la mauvaise utilisation qu'ils en font.

« A en croire les prévisions, d'ici vingt ans, les personnes âgées de 16 à 50 ans seront deux millions de moins qu'aujourd'hui, tandis que les personnes âgées de 50 ans et plus seront deux millions de plus ; les institutions gouvernementales et commerciales actuelles restent cependant à ce jour adaptées à une société composée en majorité de citoyens plus jeunes. Pour parvenir à gérer cette mutation, la société doit se confronter à cette tendance croissante et prendre des mesures proactives visant à favoriser la responsabilisation des citoyens indépendamment de leur âge. De nombreuses décisions prises par les entreprises et les gouvernements continuent de se fonder sur l'âge - un facteur qui ne devrait avoir que peu d'impact sur lesdites décisions mais continue malheureusement de les influencer », déplore le Dr Suzanne Wait.

Le Professeur Claude Le Pen, économiste de la santé et professeur à l'Université Paris Dauphine, s'est également exprimé au cours du Symposium. Evoquant les complications que pourrait entraîner sur les bénéfices potentiels du Contrat une discrimination fondée sur l'âge, il a ajouté que « les pratiques discriminatoires fondées sur l'âge se traduisaient la plupart du temps par l'obligation d'accepter un départ à la retraite anticipé qui empêchait ensuite les gens d'accéder à des services de soins de santé appropriés, ce qui faisait à terme peser un lourd fardeau économique sur la société. Pour faire partiellement contrepoids à ce fardeau, il faudrait d'une part inciter les seniors à rester en activité en faisant la chasse aux pratiques discriminatoires liées à l'âge en matière de recrutement, et d'autre part assurer un accès équitable aux soins de santé indépendamment de l'âge. Le vieillissement ne pèse pas de manière directe sur les finances de notre société, c'est la mauvaise santé dont nous souffrons dans nos vieux jours qui coûte le plus cher. Tout investissement visant à améliorer l'intérêt actif manifesté par les citoyens pour leur propre santé et leur vieillissement est donc bénéfique pour chaque individu, mais également pour la société dans son ensemble ».

Une population en bonne santé et jouissant d'une plus grande espérance de vie constitue pour la société un gage de santé économique et de productivité. Le Contrat des Citoyens souhaite donc aider les citoyens à vivre plus longtemps et en meilleure santé, mais seulement tant que la société pourra les aider à faire perdurer ces changements.

Ce contrat recommande donc, pour une vie plus longue, plus épanouissante et plus saine de suivre les préceptes simples énoncés ci-dessous :
Dix mesures essentielles pour révolutionner vos vieux jours

1) Prenez votre santé en main :

Action au niveau des citoyens : intéressez-vous à votre propre santé et écoutez les conseils qui vous sont donnés. 77% des Européens qui ont modifié leur conduite en fonction des informations sur la santé qu'ils avaient reçues ont remarqué une amélioration de leur état de santé. Ne faites pas la sourde oreille aux signes d'avertissement que vous envoie votre corps ; demandez un avis médical au plus tôt.

Action au niveau de la société : favoriser une culture de la prévention des maladies et de la promotion de la santé, et garantir l'accessibilité à des « Choix Sains » à tout âge.

2) Faites de l'exercice physique :

Une activité physique régulière constitue la clé d'un esprit sain dans un corps sain. Les chercheurs ont mis en évidence que 30 minutes d'exercice cinq fois par semaine pouvaient vous permettre d'accroître votre espérance de vie jusqu'à 3,7 ans.

3) Mangez de tout avec modération :

Adoptez durablement un régime équilibré en mangeant beaucoup d'aliments à faible teneur en cholestérol et en graisse, et à forte teneur en amidon et en fibres. Le surpoids et l'obésité peuvent réduire votre espérance de vie jusqu'à 9 ans.

4) Hydratez-vous bien :

Il est recommandé de boire en moyenne 2 litres d'eau par jour pour optimiser votre vitalité ; toutefois, en buvant ne serait-ce que 5 verres d'eau par jour, vous pouvez réduire le risque de cancer du sein de 79%.

5) Stimulez votre cerveau :

Action au niveau des citoyens : Apprendre tout au long de la vie permet d'améliorer la mémoire et la vitalité cognitive, tout en favorisant par ailleurs une citoyenneté active et en renforçant votre vie sociale. Votre cerveau est comparable à un muscle : soit vous le sollicitez, soit vous en perdez l'usage !

Action au niveau de la société : ne plus considérer l'âge comme un critère décisif en matière de recrutement, de licenciement, de promotion et de formation, et adapter l'environnement de travail aux besoins et conditions d'emploi des travailleurs seniors.

6) Accordez-vous de bonnes nuits de sommeil :

Un manque de sommeil peut entraîner des difficultés de concentration, affaiblir votre système immunitaire et altérer votre fonction cognitive et votre faculté de coordination. De récentes recherches suggèrent que le manque de sommeil peut également avoir pour conséquence une augmentation du risque de développer des pathologies telles que diabète, hypertension artérielle et obésité.

7) Surmontez votre stress :

Le stress peut être à l'origine de problèmes physiques et émotionnels susceptibles d'altérer votre santé et vos capacités mentales. Une récente étude a montré que les hommes soumis au stress voyaient leur risque d'accident vasculaire cérébral augmenter de 72%.

8) Respectez vos aînés, respectez-vous vous-mêmes :

Action au niveau des citoyens : nous vieillissons tous, alors accordez à chacun, et en particulier aux personnes âgées, le respect et l'égalité des chance auxquels ils ont droit. Cessez de pratiquer une discrimination fondée sur l'âge et considérez le vieillissement comme une étape faisant partie intégrante de la vie.

Action au niveau de la société : faire en sorte que la discrimination fondée sur l'âge acquière une importance équivalente à celle de la discrimination fondée sur le sexe, les orientations sexuelles, l'appartenance raciale et ethnique. Développer une culture qui reconnaisse les personnes âgées et leur rende hommage, et confère à ce groupe varié d'individus le respect et l'égalité des chances auxquels ils ont droit.

9) Restez positifs : cela vous rendra plus heureux

Action au niveau des citoyens : de récentes études ont mis en évidence l'importance du rire et du plaisir, qui aident à se maintenir en bonne santé mais également à guérir. Prenez garde de bien rester intégré à votre réseau social local, cherchez à prendre du plaisir dans toutes les situations, et surtout, riez !

Action au niveau de la société : encourager l'intégration des générations plus âgées au sein de la société. Assurez-vous que tous les équipements sont accessibles aux personnes âgées et non discriminants, sur le plan physique comme sur le plan moral.

10) Il n'est jamais trop tard :

Action au niveau des citoyens : il n'est jamais trop tard pour améliorer votre santé et vous protéger. Cela se traduit par un certain nombre d'actions concrètes telles que : attacher votre ceinture, appliquer une protection solaire, bien vous couvrir en hiver ou encore équiper votre maison d'avertisseurs de fumée.

Action au niveau de la société : garantir la mise en oeuvre de mesures politiques, économiques et sociales adéquates afin d'assurer la satisfaction des besoins d'une société vieillissante. S'assurer que le message selon lequel « il n'est jamais trop tard pour bien vous occuper de vous-même » a bien été adopté par l'ensemble de la société.

[1] Vienne, Autriche, les 8 et 9 mars 2006.


Publié le Mercredi 8 Mars 2006 dans la rubrique Bien-être | Lu 6258 fois