Sommaire
Senior Actu

Dijon et sa région : un millier de facteurs au service des ainés

Les temps changent. De nos jours, les facteurs n’ont plus pour unique fonction la distribution du courrier… Aujourd’hui, ce métier évolue, compte tenu de l’effet conjugué de la baisse incessante des courriers physiques et du vieillissement de la population. Ainsi, une expérimentation vient d’être lancée à Dijon cette semaine. L’idée ? Un millier de facteurs pour lutter contre l’isolement des seniors.


Dijon et sa région : un millier de facteurs au service des ainés
Cela fait des années que La Poste travaille à modifier son offre et notamment, à s’impliquer dans le maintien à domicile des personnes âgées en faisant évoluer, petit à petit, le travail de ses postiers qui doivent faire face, de toute façon, à une réduction des livraisons de courriers physiques.
 
C’est ainsi que d’ores et déjà, dans certaines campagnes, les facteurs assurent un rôle de « surveillance » des ainés. En partenariat avec des mairies, les postiers deviennent en quelque sorte des sentinelles, et veillent sur les anciens en vérifiant régulièrement que tout va bien, qu’ils ne manquent de rien, qu’ils s’alimentent, qu’ils ne soient pas tombés, etc. Ils peuvent aussi livrer des courses ou des médicaments.
 
Lundi dernier, Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat aux Personnes âgées, a lancé une nouvelle expérimentation à Dijon ; un test qui couvrira quatre départements. L’idée ? Missionner 990 facteurs qui vont proposer à ces aînés, un questionnaire qui permettra de repérer les personnes âgées isolées. Plus concrètement, 60.000 retraités de plus de 80 ans, souvent seuls, habitant dans les départements de la Côte-d’Or, l’Indre, la Haute-Marne et la Savoie seront concernés. Soit, en gros, une soixantainte de personnes âgées par facteur.
 
In fine, cette expérimentation doit permettre l’orientation d’une personne âgée isolée « vers un dispositif de droit commun ». 


Publié le Jeudi 11 Juin 2015 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 629 fois