Sommaire
Senior Actu

Dick Rivers revient avec L’homme sans âge, son nouvel… et bel album

Le grand rockeur des années 60, l’un des membres incontournables du groupe Les chats sauvages, vient de sortir chez EMI, un nouvel album intitulé "L’homme sans âge" écrit par l’une des figures "phare" de la nouvelle génération : Joseph d’Anvers. Un grand retour pour Dick Rivers et un splendide nouvel album déjà largement salué dans la presse. A écouter sans modération.


Juillet 2006. Francofolies de la Rochelle. Dans les coulisses de la grande scène, c’est la première rencontre entre Dick Rivers et Joseph d’Anvers. On se parle et on évoque le projet d’écriture d’une chanson.

Janvier 2008. Les studios RAK à Londres. Dick Rivers et Joseph d’Anvers écoutent les pré-productions des douze titres écrits et composés par ce dernier pour « L’homme sans âge ». Ces chansons, composées par un homme jeune évoquent les amours perdus, la filiation, la solitude ou la vieillesse. Elles prennent avec l’interprète une coloration troublante.

Alain Bashung dit à propos de sa récente collaboration avec l’auteur Joseph d’Anvers : « Il n’est pas vieux mais dit des choses très mûres ». Ces textes en sont la parfaite illustration. Au final ces douze chansons collent à la peau de leur interprète. Il n’est ici pas question d’un quelconque travail de commande mais d’une osmose rare entre deux artistes.

Bacon & Quarmby, les producteurs (Finlay Quaye, Tiken Jah Fakoly, Primal Scream, Richard Hawley, Del Amitri…) apportent aussi leur talent de musiciens aux côtés de Marc Sherridan aux guitares (du groupe de Richard Hawley), de Larry Ciancia à la batterie (du groupe de Ray Lamontagne) et de Joseph d’Anvers qui accompagne ses chansons jusqu’au bout les éclairant d’un trait d’harmonica ou d’une harmonie vocale.

« L’homme sans âge » marque aussi par la volonté et l’envie de Dick Rivers qui, après plusieurs décennies de collaborations artistiques (de Gérard Manset à Benjamin Biolay, de Jimmy Page à M, de Chris Spedding à Mickaël Furnon…), revient toujours au bonheur des rencontres.

Aujourd’hui c’est Kevin Bacon, Jonathan Quarmby et Joseph d’Anvers qui nous donnent leur vision d’un artiste forcément singulier, chanteur étrangement méconnu ou mal connu, souvent là ou on ne l’attend plus. Rappelons également que Dick Rivers sera en tournée dans le courant de l’automne/hiver 2008/2009

« Je supplie les curieux et les plus esthètes d’entre vous d’écouter véritablement cet album du début à la fin, c’est une réussite artistique totale qui me rappelle "L’imprudence" d’Alain Bashung, un de ces albums qui avait remis ce dernier dans sa légende. Il y a fort à parier que "L’homme sans âge" produise le même effet sur les critiques et le public. » Frédéric Vignale / Le Mague
Dick Rivers revient avec L’homme sans âge, son nouvel… et bel album

Découvrez le clip vidéo de L'homme sans âge


Dick Rivers en quelques mots

Rappelons que Dick Rivers (de son vrai nom Hervé Forneri) est né à Nice, dans les Alpes-Maritimes. Il fait résolument partir des chanteurs qui ont jeté les bases du rock en France au début des années 60.

Comme le rappelle sa biographie sur le site Internet officiel du rockeur, « A la fin des années 50, le jeune teenager découvre des mots magiques : Coca-Cola, Rock'n'Roll, Juke-Box grâce à la présence de la flotte américaine en rade de Villefranche-sur-Mer. C'est en glissant un jeton dans l'un de ces juke-boxes qu'il a le choc de sa vie en entendant "Heartbreak Hotel" d'Elvis Presley. Dès lors, son choix est fait : il sera chanteur ».

En 1961, avec Les chats sauvages, le succès est fulgurant, mais la mésentente règne et au bout de dix-huit mois et plus de 2.000.000 de disques vendus, Dick quitte le groupe en pleine tournée à Nantes en août 1962 et entame alors sa carrière solo.

(source : dick-rivers.com)

L'homme sans âge / Dick Rivers

L'homme sans âge
Par delà les plaines
Sur le toit du monde
Les Braves
La première heure
Attache-moi
Mon homme
Les bras des femmes
La voie des anges
Lola (veut la Lune)
Je reviens
Gagner l'horizon

www.dick-rivers.com


Publié le Vendredi 20 Juin 2008 dans la rubrique Culture | Lu 8404 fois