Sommaire
Senior Actu

Diabète : la perte de la vision est la complication la plus crainte des patients

Selon un nouveau sondage canadien Vision Critical/Forum Angus Reid* mené en novembre 2011 auprès de personnes diabétiques et prédiabétiques, la perte de vision est la complication la plus crainte de la maladie. Actuellement, environ 70.000 Canadiens sont touchés par une perte de vision attribuable à un œdème maculaire diabétique.


Le sondage révèle que près de la moitié (46%) des personnes prédiabétiques ou diabétiques craignent la perte de la vision plus que toute autre complication liée à leur maladie.

Ce pourcentage est deux fois plus important que celui des personnes ayant affirmé avoir peur de perdre un membre (21%) et trois fois plus élevé que celles qui craignaient les complications cardiovasculaires (15%).

La plupart des sondés, soit 84% d'entre eux, savent que la perte de la vision constitue une complication possible du diabète. Le sondage a également permis de révéler que plus des trois-quarts (78%) des Canadiens estiment qu'ils connaissent très bien ou assez bien la maladie et 70% affirment qu'ils présentent un prédiabète ou un diabète, ou qu'ils connaissent quelqu'un qui en est atteint.

Quatre Canadiens sur dix se disent très ou modérément préoccupés par le fait de devenir diabétiques. En fait, le sondage démontre que 52% des Canadiens de langue française sont très ou modérément préoccupés par le fait de recevoir un diagnostic de diabète, alors que les Canadiens anglophones le sont à 37%.

Rappelons que la perte de la vision est une complication importante du diabète en raison de l'effet de la maladie sur les petits vaisseaux sanguins du fond de l'œil. Une glycémie élevée prolongée peut entraîner la fuite de liquide de ces vaisseaux dans la macula qui, située au fond de l'œil, est responsable de la vision centrale. Le liquide entraîne de l'enflure, qu'on appelle œdème maculaire diabétique (OMD), qui peut progressivement détériorer la vision avec le temps. On estime que la perte de vision attribuable aux effets de l'OMD touche environ 70 000 Canadiens, ce qui en fait l'une des principales causes de la perte de vision chez l'adulte**.

« Depuis une trentaine d'années, le traitement au laser était le traitement standard pour l'œdème maculaire diabétique » indique le Dr Sébastien Olivier, médecin spécialisé en chirurgie vitréo-rétinienne à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont et professeur d'ophtalmologie à l'Université de Montréal. « Un nouveau traitement approuvé par Santé Canada pour le traitement de l'OMD consiste d'une série d'injections intraoculaires d'un médicament et comparativement au laser, le taux de stabilisation et d'amélioration de la vision est meilleur pour les patients qui sont traités par injection. »

Bastien Thériault, de Montréal, est l'un des patients qui a tiré des bénéfices de ce nouveau traitement. Il a été diagnostiqué avec le diabète alors qu'il était dans la trentaine et qu'il menait une vie très active. « Après avoir reçu un diagnostic de diabète en 2001, j'ai pu constater une diminution de vision dans mes deux yeux, au point où je ne pouvais plus participer à certaines activités sportives ou même lire les journaux. Vivre avec une perte de vision, c'est tout notre quotidien qui est affecté », raconte M. Thériault. « Toutefois, peu après avoir reçu mon traitement, ma vision s'est considérablement améliorée et je peux maintenant vaquer à mes occupations sans avoir à me soucier de mes yeux. J'ai la conscience tranquille ! »

Et le docteur Olivier d’ajouter : « la première étape pour essayer de diminuer les risques de complications secondaires au diabète, c'est d'être diagnostiqué à temps. Ensuite, une fois que le diagnostic est posé, un bon contrôle du taux de sucre à long-terme diminue de façon significative le risque de complications. La même chose est vrai chez les patients diabétiques pour le contrôle de la pression artérielle et du cholestérol sanguin. »

À propos de l'œdème maculaire diabétique (OMD)

La prévalence du diabète au Canada atteint des proportions épidémiques. Actuellement, un Canadien sur quatre est atteint de diabète ou de prédiabète, et si la tendance se maintient, cette proportion augmentera à une personne sur trois d'ici 2020.

L'OMD est une complication courante de la rétinopathie diabétique, laquelle survient lorsque les vaisseaux sanguins de la rétine sont endommagés et constitue la principale cause de perte de vision chez les adultes d'âge actif dans le monde industrialisé.

Chez les diabétiques, une glycémie élevée peut entraîner divers problèmes au niveau du système circulatoire. Ces problèmes peuvent se manifester par divers symptômes dans diverses parties du corps, dont les extrémités, mais également au niveau des petits vaisseaux sanguins de la rétine de l'œil.

Ces dommages peuvent à leur tour causer des fuites de liquides se manifestant par un gonflement (l'œdème) de la macula, le centre de la rétine responsable de la clarté de la vision centrale. Par conséquent, l'OMD peut entraîner des troubles visuels importants.

La plupart du temps, les premiers symptômes d'un OMD sont la présence de « corps flottants » ou de tâches dans le champ de vision avec, ensuite, une vision trouble. L'OMD est une maladie chronique qui progresse habituellement lentement et dont les symptômes s'aggravent avec le temps. L'OMD avec déficience visuelle affecte 2,6 % des diabétiques au Canada.

*Sondage Vision Critical / Forum Angus Reid réalisé en partenariat avec le laboratoire Novartis
Du 15 au 16 novembre 2011, on a effectué un sondage aléatoire en ligne auprès de 2, 215 adultes canadiens, dont 168 personnes diabétiques ou prédiabétiques, qui sont membres du Forum Angus Reid. La marge d'erreur pour tout l'échantillon, qui mesure la variabilité d'échantillonnage, est de +/- 2,08 %, 19 fois sur 20.

**Données internes, Novartis Pharma Canada inc.


Publié le Mardi 20 Décembre 2011 dans la rubrique Santé | Lu 2482 fois