Sommaire
Senior Actu

Deux tiers des seniors européens n’ont aucune notion en informatique

Une récente étude d’Eurostat, l’agence de statistiques de la Commission européenne, intitulée "La société de l'information en 2005", portant sur le niveau de compétences des Européens en matière d’informatique, vient de révéler que les deux tiers des personnes âgées de 55 à 74 ans n’avaient aucune notion dans ce domaine.


Même si différents rapports internationaux montrent qu’une grande partie des nouveaux internautes qui se connectent sur la Toile sont âgés de 50 ans et plus, il semblerait, selon cette nouvelle étude européenne réalisée en 2005*, qu’une majorité des 55/74 ans reste encore totalement novice en matière d’informatique.

Pour évaluer le niveau de connaissances informatiques des Européens, Eurostat a établi un questionnaire concernant les six aptitudes suivantes : utilisation de la souris pour lancer des programmes, copie ou déplacement de fichiers ou de répertoires, utilisation des fonctions copier-coller, utilisation des formules arithmétiques dans un tableur; compression de fichiers, et enfin écriture d'un programme informatique. Les personnes n'ayant coché aucune de ces aptitudes ont été classées « sans connaissances en informatique ».

Si la moyenne européenne des « sans connaissances en informatique » est de 37% tous âges et tous pays confondus (vs 22% d’experts), elle est multipliée par deux chez les 55/74 ans avec un taux de 65%. Toutefois, il convient de souligner qu’il existe de véritables différences entre les pays, puisque ce pourcentage varie de 27% au Danemark et en Suède à 93% en Grèce. Quant à la France, elle ne participait pas à cette étude.

D'autre part, trois pays ont un taux relativement élevé de seniors classés dans la catégorie « experts », le Luxembourg (21%), le Danemark (18%) et l’Islande (17%). La moyenne générale dans cette tranche d’âge (55/74 ans) tous pays confondus étant de 7%. .../...
Deux tiers des seniors européens n’ont aucune notion en informatique

Des efforts pour réduire la fracture numérique

Afin de remédier à cette situation, il existe différents projets européens et français ayant pour objectif de réduire cette fracture numérique. Parmi eux, citons E-inclusion, une action qui vise à sensibiliser les personnes âgées à l’utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) au niveau européen et dans l'optique de promouvoir un vieillissement actif.

Concrètement, ce projet –qui devrait s'achever en décembre prochain- a pour ambition d’imaginer des moyens innovants de réduire la fracture numérique, notamment auprès des seniors et des personnes handicapées.

En France, soulignons l’existence de l’opération « Internet Accompagné », initiée par le gouvernement et qui vise à promouvoir les usages de l’internet auprès du plus grand nombre.

Sous le label « internet accompagné », les clients pourront trouver des ordinateurs associés à un ensemble de services, leur permettant de se connecter et de se former à Internet, à domicile, « simplement et en confiance » précisent les responsables de cette opération qui rappellent que « ces services d’assistance informatique à domicile bénéficient d’avantages financiers et fiscaux pour les particuliers et les entreprises, notamment à travers l’utilisation du " Chèque emploi service universel " (Cesu) ».

(*) L'enquête 2005 a été réalisée au deuxième trimestre par les organismes d'étude nationaux sur la base d'un questionnaire commun. Un panel de plus de 181.000 individus, âgées de 16 à 74 ans, a été interrogé par ce biais.


Publié le Jeudi 22 Juin 2006 dans la rubrique Internet | Lu 4832 fois