Sommaire
Senior Actu

Deux tiers des Français font des recherches sur leur histoire familiale

Aussi étonnant que celui puisse paraître, les Français peinent de plus en plus à remonter l’histoire de leurs familles. Selon un sondage Ipsos* réalisé pour le compte de Genealogie.com, la moitié d’entre eux (48%) est en effet incapable de citer l’état-civil de l’un de ses arrière-grands-parents. Aussi, 61 % des Français confirment avoir déjà entrepris des recherches sur leurs familles ou leurs noms. Une telle démocratisation de l’histoire familiale est notamment rendue possible grâce à Internet qui facilite grandement la tâche.


Si 61% avouent avoir fait des recherches sur leurs noms ou sur l’histoire de leur famille, on peut considérer que 79% des Français sont potentiellement intéressés par la généalogie.

En effet, seuls 21% des personnes interrogées affirment n’y trouver aucun intérêt. Les 18% restants invoquent le manque de temps ou trouvent cela trop compliqué (méconnaissance des outils mis à leur disposition, disparité des ressources disponibles, difficulté d’accès aux documents, coût...).

La pratique de la généalogie rajeunit

Contrairement aux idées reçues, l’histoire familiale passionne aussi les jeunes. En effet, 65% des moins de 35 ans ont déjà fait des recherches. On constate que ces derniers souhaitent avant tout retrouver des parents ou des cousins éloignés pour nouer des contacts, partager un patrimoine et créer un réseau social autour d’une histoire familiale là où les autres tranches d’âge veulent, avant tout, mieux connaître leurs ancêtres et transmettre une histoire aux jeunes générations.

Internet démocratise la généalogie

Et les attentes de toutes les générations se trouvent comblées grâce à Internet. 55% des Français ne font des recherches généalogiques que sur Internet. En effet, les nouvelles technologies rendent la recherche plus facile et plus rapide. L’accès aux informations est simplifié, récolter des données devient un jeu d’enfant… Enfin, les échanges des utilisateurs autour de données communes permettent d’avancer plus vite dans les recherches.

(*) L’étude a été réalisée par Ipsos du 5 au 9 mars 2010 sur un échantillon national représentatif de 1033 individus âgés de 16 à 64 ans. La représentativité de l’échantillon par rapport à la population française a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, région et catégorie d’agglomération).


Publié le Jeudi 29 Avril 2010 dans la rubrique Internet | Lu 2329 fois