Sommaire
Senior Actu

Deux seniors américains traversent les Etats-Unis en scooters

Bernard Rosenbaum, 71 ans, médecin à la retraite et Robert Chase, 72 ans, ancien chef d’entreprise, ont parcouru en scooters la distance de 5.500 km, entre San Francisco (Californie) et New York (New York) pour montrer qu’il « n’y a pas d’âge pour l’aventure » ! Un petit air d’Easy Rider et de Jack Kerouac une quarantaine d’années plus tard. On the road again !


En 1969, l'image véhiculée par le film Easy Rider, road-movie culte et déjanté avec Peter Fonda, Dennis Hopper et Jack Nicholson, a marqué des millions de jeunes de l'époque. Pétards, Rock'n Roll et grosses motos allaient devenir le trio symbolisant l'esprit même de la rébellion et de la liberté.

Une bonne quarantaine d'années plus tard, la rébellion s'est émoussée, le cône a été remplacé par le cigare, les Stones sexagénaires sont un peu fatigués, mais l'image de liberté associée à la moto est belle et bien restée ancrée dans l'inconscient collectif de toute cette génération de boomers.

Fidèle à l’esprit de cette époque, mais également à l’atmosphère du roman de Jack Kerouac intitulé « Sur la route », ces deux septuagénaires se sont lancés le 13 juin dernier au départ de San Francisco, dans cette traversée des Etats-Unis à bord de leurs deux Piaggio MP3 500, des scooters à trois roues.

Après un mois de voyage d’ouest en est sur la mythique Lincoln Highway, après avoir bourlingués dans quatorze états et 500 villes sur 5.500 km, les deux motards sont arrivés à destination lundi dernier. Une dernière étape, pour atteindre New York sains et saufs et se rendre à Time Square au cœur de Manhattan.

Cela fait une vingtaine d’années que ces deux motards passionnés par les... « deux roues » se lancent de tels défis (ils ont parcouru l’Himalaya, la Patagonie, les steppes de Russie, etc.). Mais pour cette occasion, ils ont troqué leurs grosses cylindrées pour des scooters à trois roues de chez Piaggio, qui offrent une meilleure stabilité et qui leur ont permis de traverser les Etats-Unis pour 250 euros d’essence chacun !

« Nous avons vu des choses incroyables » remarque Mr Chase qui a parcouru avec son ami, de 160 à 250 km par jour pendant ce mois à rouler, à visiter, à prendre des photos, à faire des rencontres au gré des arrêts et des escales… Comme le souligne une dépêche de l’AFP, une des leçons de ce voyage était de montrer que vieillir ne signifie pas « forcément l’arrêt de toute activité ». « Quand on vieillit, c'est possible de continuer à vivre ses passions, il n'y a aucune raison d'y renoncer si ce n'est de trouver la façon créative de les exprimer », remarque l’un des deux compères.

Maintenant qu’ils sont arrivés, ils vont se reposer un peu, passer du temps avec leurs femmes, mais envisagent déjà leur prochain voyage qui devrait les mener vers le nord, vers l’Alaska.

Mais ces motards souhaitaient également attirer l’attention du plus grand nombre sur la disparition progressive de la Lincoln Highway, qui fut tout de même la première route transcontinentale américaine ! « Les Etats-Unis délaissent trop vite ce qui est vieux pour le remplacer par du neuf. Nous devrions préserver tout ce qui est ancien, non seulement par compassion, mais aussi pour la beauté » remarque encore l’un des deux motards…

En hommes de leur temps, ces deux messieurs ont tenu un blog sur Internet pendant toute la durée de leur voyage : www.noagelimitpiaggio.us
Deux seniors américains traversent les Etats-Unis en scooters


Publié le Vendredi 18 Juillet 2008 dans la rubrique Société | Lu 6834 fois