Sommaire
Senior Actu

Deux entreprises du bâtiment profitent de la crédulité des seniors

Une quinzaine de salariés de deux entreprises du bâtiment de la région de Lyon et de Mâcon ont été interpellés en milieu de semaine, pour avoir escroqués des personnes âgées en leur faisant effectuer des travaux souvent inutiles et toujours surfacturés.


Les personnes âgées sont des victimes toutes désignées pour les escroqueries. Souvent naïves, elles se laissent abusées plus facilement par certains commerciaux peu scrupuleux qui n’hésitent pas à leur vendre tout et n’importe quoi afin d’améliorer leurs chiffres.

En tout, quatorze personnes ont été mises en examen mercredi 18 janvier à Lyon pour escroquerie en bande organisée. Elles étaient toutes employées dans une entreprise de bâtiment basée à Saint-Priest (69).

Ces individus sont soupçonnés d’avoir escroqué plus d’une soixantaine de personnes âgées en Rhône-Alpes et Bourgogne en les convainquant de faire réaliser des travaux inutiles souvent surfacturés ; de quatre à cinq fois supérieurs au prix pratiqués sur le marché, indique un expert en charge d’inspecter les maisons des personnes lésées. Pour le moment, le montant des dommages s’élèverait à un million d’euros.

Et le nombre de victimes pourrait augmenter. En effet, depuis l’annonce de cette arnaque dans la presse locale, une cinquantaine de personnes, toutes clientes des entreprises BCPH 69 et APLH, se sont manifestées.

Selon le Procureur de la République de Lyon, la démarche était toujours la même : les suspects repéraient les personnes âgées vivant dans des maisons de plus de 30 ans, avant de démarcher les victimes en faisant croire à de faux travaux urgents. « J’avais confiance » confie une des nonagénaires escroquées. « A chaque fois qu’un travail était terminé, ils me trouvaient toujours autre chose à faire refaire » ajoute-t-elle.


Publié le Vendredi 20 Janvier 2006 dans la rubrique Société | Lu 2463 fois