Sommaire
Senior Actu

Détecteur de fumée : obligatoire d’ici cinq ans

Alors qu’une étude réalisée par l'Institut de veille sanitaire montre que les taux de décès les plus élevés dus à des accidents causés par le feu se trouvent chez les plus de 45 ans, rappelons qu’une mesure adoptée récemment par le Parlement, indique que tous les logements français devront être équipés d’un détecteur anti-incendie d’ici cinq ans.


Selon cette nouvelle loi, il est prévu de rendre obligatoire l’installation d’un détecteur de fumée dans chaque lieu d’habitation. Dans cet esprit, l’occupant d’un logement, locataire ou propriétaire, devra installer dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé.

L’occupant veillera également à l’entretien et au bon fonctionnement de ce dispositif. Cette obligation devra entrer en vigueur dans un délai de cinq ans suivant la publication de la loi.

Les caractéristiques techniques des détecteurs anti-incendie, les conditions de leur installation, de leur entretien et de leur fonctionnement sont encore à définir par décret.

Dans un communiqué, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) salue l’adoption définitive de cette loi. « Cette mesure (…) contribuera à réduire fortement le nombre de victimes d’incendies domestiques dans notre pays. En effet, alors qu’en France celui-ci ne cesse de croître jusqu’à avoir atteint, en 2008, 10 000 victimes dont 800 décès (parmi lesquels 1/3 d’enfants de moins de 14 ans), dans les pays où les habitations sont équipées à plus de 80% de détecteurs de fumées, le nombre d’incendie nécessitant l’intervention des sapeurs-pompiers et la mortalité des incendies domestiques ont baissé au moins de 50% ».

Pour savoir quel détecteur de fumée installer, les sapeurs-pompiers de France recommandent de vérifier la présence sur l’appareil du marquage NF EN 14604, gage de sécurité prouvant que le produit répond aux exigences minimales, et de donner la priorité aux critères de fiabilité et de qualité. Une fois le détecteur de fumées installé, ne pas oublier non plus de veiller à son entretien régulier et à son bon fonctionnement.

« Le détecteur incendie est comme la ceinture de sécurité pour les accidents de la route : il ne réduira pas le nombre de départ de feu, mais en diminuera de manière importante les conséquences dramatiques », souligne le colonel Richard Vignon, président de la FNSPF. « C’est pourquoi la Fédération est particulièrement satisfaite de ces mesures, qu’elle a toujours soutenues et portées ».


Publié le Vendredi 5 Mars 2010 dans la rubrique Habitat | Lu 2664 fois