Sommaire
Senior Actu

Des tickets restaurant pour s’acheter des produits laitiers, des fruits et des légumes

La ministre de l’Economie et de Finances Christine Lagarde a annoncé, le 5 novembre 2010 que les « titres restaurant » vont désormais permettre de s'acheter sans restriction des produits laitiers ainsi que des fruits et légumes.


L'utilisation des titres restaurant va donc être élargie dans les prochains jours. Ils permettront désormais aux trois millions de salariés utilisateurs d'acheter sans restriction des « fruits et légumes frais, épluchés ou à éplucher ainsi que tous les produits laitiers », a précisé la ministre de l'Economie dans un communiqué.

Plus concrètement, l'élargissement du dispositif a pour objectif de permettre à « tous ceux qui mangent sur le pouce de pouvoir acheter autre chose qu'une quiche ou un sandwich » et d'avoir ainsi, une alimentation diversifiée et plus équilibrée, a fait valoir Christine Lagarde. A ce titre, la commission nationale des titres restaurant comptera désormais des représentants des détaillants en fruits et légumes.

« L'utilisation des titres restaurant doit rester ouverte et n'a pas vocation à être réservée aux seuls restaurants », a conclu Christine Lagarde.

Le ticket restaurant : mode d'emploi

Créés pour les salariés ne disposant pas de restaurant d'entreprise, ces titres sont nominatifs et attribués à raison d'un ticket par jour travaillé. Le salarié ne paie que 40% ou 50% de la valeur faciale du titre, la différence étant compensée par l'employeur dans la limite de 5,21 euros. Exonéré d'impôts et de cotisations sociales, il est valable au cours de l'année d'émission, avec une extension au 31 janvier de l'année suivante.

Les titres restaurant - ticket restaurant, chèque restaurant, chèques déjeuner ou chèque de table - peuvent être utilisés pour l'achat de repas dans les cafés et restaurants. Ils donnent aussi accès à la vente à emporter et aux plats préparés, y compris vendus en grande surface.


Publié le Mardi 9 Novembre 2010 dans la rubrique Consommation | Lu 2589 fois