Sommaire
Senior Actu

Des seniors allemands encore traumatisés par leurs souvenirs de guerre

Selon une récente étude réalisée par des psychologues des Universités de Leipzig en Allemagne et de Zurich en Suisse, de nombreuses personnes âgées allemandes souffriraient de désordres post-traumatiques, conséquence directe, de la seconde guerre mondiale.


Pour la première fois, une recherche révèle que de nombreux seniors allemands seraient en proie à des troubles du sommeil, des cauchemars et des craintes sans fondements qui seraient des conséquences directes émanant d’expériences traumatisantes vécues lors de la seconde guerre mondiale.

Cette étude, qui portait principalement sur le stress post traumatique, a donc montré que même des années plus tard, voire des décennies, les individus qui ont vécu des expériences extrêmement choquantes dans leur jeunesse pouvaient encore être en proie à des angoisses, à des peurs irraisonnées, à des dépressions, à des désordres du sommeil, etc.

« À notre grande surprise, nous avons constaté que les désordres post-traumatiques étaient plus courants chez les personnes âgées de 60-95 ans que chez les plus jeunes » souligne le professeur Maercker sur le site Internet de l’Université de Zurich. Ainsi, quelque 2,3% des Allemands, soit 1,8 million de personnes, souffriraient de traumatismes divers, et parmi eux, une grande partie de seniors. Ces données sont d’autant plus surprenantes que des enquêtes similaires réalisées dans d’autres pays (USA, Canada, Australie ou Mexique) révèlent des résultats inverses…

« Des personnes âgées indiquent qu’elles paniquent lorsqu'elles entendent une sirène de pompiers. Elles pensent qu’il s’agit d’une alerte aérienne et se rappellent les bombardements lorsqu'elles étaient enfants », remarque de son côté Elmar Braehler de l'université de Leipzig. Enfin, soulignons que ce sont les résidents en maison de retraite qui seraient sujets aux symptômes les plus forts.


Publié le Vendredi 23 Mai 2008 dans la rubrique Société | Lu 5125 fois