Sommaire
Senior Actu

Des lentilles contre le cholestérol et les maladies cardiovasculaires

De nouvelles études cliniques rendues publiques cette semaine semblent montrer que la consommation de légumineuses à grains (haricots, pois, lentilles et pois chiches) peut contribuer à combattre des maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, l'obésité et le diabète et contribuer au maintien d'une bonne santé.


Les résultats de ces six études cliniques, ont été présentés par des chercheurs internationaux cette semaine, lors du symposium sur l'alimentation et la santé organisée par l'association Pulse* à Toronto, au Canada.

« Les maladies chroniques et autres problèmes de santé sont en augmentation » a déclaré Peter Watts, directeur de l'innovation chez Pulse Canada. Et d’ajouter : « les résultats des études menées viennent confirmer les résultats d'autres études montrant que les haricots, les pois et les lentilles présentent un énorme potentiel de réduction du cholestérol, de lutte contre les maladies cardiovasculaires, de gestion de l'insuline et de protection des intestins ».

Les résultats des études cliniques montrent que les légumineuses à grains peuvent contribuer à une meilleure maîtrise des problèmes de santé liés au poids, notamment le diabète de type II et les maladies cardiaques. Selon cette communiqué de l’association Pulse, « la consommation régulière de haricots et autres légumineuses à grains peut contribuer à réduire le taux de triglycérides et de cholestérol dans le sérum, deux facteurs de risque majeurs des maladies cardiovasculaires. L'étude établit également un lien entre la consommation de légumineuses à grains et une meilleure santé des artères ainsi qu'une réduction de la pression artérielle. »

D’autre part, remarque encore le communiqué, plusieurs études ont démontré que la consommation régulière de légumineuses à grains est un outil important pour combattre l'obésité dans la mesure où elles procurent un sentiment de satiété et aident à perdre du poids. Les diabétiques pourraient également tirer profit de la consommation des légumineuses du fait de leur index glycémique faible et de leur contribution à la régulation du taux d'insuline.

« Dans un contexte marqué par l'augmentation de l'obésité infantile, le vieillissement de la population et des préoccupations croissantes autour des problèmes de santé, il devient de plus en plus important de trouver des solutions pour améliorer la santé (…) de la population mondiale,)i » a précisé M. Watts. « i[Les légumineuses à grains constituent une ordonnance de droit à une vie saine tout droit sortie de nos caddies de supermarché. » 

*Précisons que ces études cliniques ont été financées par le Pulse Innovation Project, un projet élaboré par Pulse Canada qui a bénéficié de fons provenant ministère canadien de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (AAFC). Précisons également, que Pulse Canada est l'association nationale représentant les cultivateurs, entreprises de transformation et commerçants de légumineuses à grains canadiennes.


Publié le Mercredi 11 Février 2009 dans la rubrique Nutrition | Lu 12931 fois