Sommaire
Senior Actu

Des jeunes apprennent aux adultes et aux seniors à se servir d’un téléphone mobile

Il n’est jamais trop tard pour apprendre… Surtout lorsque des petits-enfants apprennent à leurs parents ou grands-parents à se servir d’un téléphone portable ! C’est en effet l’objectif que s’est fixée une initiative hollandaise qui utilise les –vastes- connaissances des plus jeunes en matière de téléphonie mobile pour les mettre au service des aînés souvent déroutés par les nouvelles technologies.


Bellendoejezo : c’est le nom de cette action, que l’on pourrait traduire par « c’est ainsi que l’on passe un appel ». L’idée étant d’organiser des ateliers « pratique » autour de la thématique : comment utiliser un téléphone portable…

Tous les élèves (comprendre ici, les seniors ou plus largement les adultes) n’ayant pas le même niveau, les cours sont réalisés en fonction des connaissances de chacun. Certains professeurs (de 12 à 16 ans) enseignent les basiques, d’autres, des fonctions plus compliquées comme l’envoi de textos avec écriture intuitive, la création de groupes de contacts, la mise en route de la fonction Bluetooth, le surf sur le web à partir d’un téléphone portable, etc.

Au-delà d’apprendre aux adultes et aux anciens le maniement d’un téléphone portable, ce programme vise également à développer chez les plus jeunes, l’esprit d’entreprise (les cours sont payants : 50 euros l’heure), mais aussi la confiance en soi et les relations avec les autres… quelque soit leur âge.

Précisons que ce n’est pas la première initiative de ce type. En effet, dès 2006, deux sœurs néo-zélandaises, des adolescentes d’une quinzaine d’années à l’époque, avaient mis en place des cours d’utilisation du téléphone portable pour leurs grands-parents afin de pouvoir plus facilement rester en contact avec eux. Le bouche à oreille ayant fonctionné à merveille, certaines écoles avaient ainsi organisé de véritables sessions de formation entre élèves et grands-parents.

« Les personnes âgées veulent rester en contact avec leurs petits-enfants, et comme plus personne n'écrit de lettres comme dans l'ancien temps, maintenant, elles souhaitent apprendre à rédiger des SMS » indiquait alors avec clairvoyance l’une des deux soeurs.
Des jeunes apprennent aux adultes et aux seniors à se servir d’un téléphone mobile

De l’art de rédiger un SMS (ou texto)

« C pa tjrs facil 2 lire 1 sms* » : non il ne s'agit d'une transcription codée de la DGSE mais d'une simple phrase écrite avec les abréviations employées par les amateurs de textos… Oui, mais un texto, kezako ?

Il s'agit en fait d'un nouveau langage -créatif, intuitif, évolutif- très en vogue chez les jeunes qui l'utilisent sur les « chat » (discussion en ligne d'un ordinateur à un autre) ou pour envoyer, par le biais de leur téléphone cellulaire, leurs messages SMS (Short Message System).

En fait, afin de gagner en rapidité et d'économiser quelques centimes d'euro à chaque message envoyé, les utilisateurs ont peu à peu inventé un nouveau langage, formé d'abréviations et d'acronymes, plus adapté à ce nouveau système de télécommunications.

*Ce n'est pas toujours facile de lire un SMS

Quelques exemples pour épater les petits enfants :

beaucoup = bcp
bien = b1
c'est = C
idée = ID
j'ai = G
nouveau = nouvo
occupé = OQP
ouvert = ouvR
parents = renps
rien = ri1
vous = vs
apéro = APro
balader = balaD
cadeau = Kdo
café = Kfé
cinéma = 6né
danser = danC
désolé = Dzolé
restaurant = resto
train = tr1


Publié le Mercredi 9 Avril 2008 dans la rubrique Internet | Lu 9918 fois