Sommaire
Senior Actu

Des chercheurs américains font rajeunir la peau des souris

Des scientifiques américains de l’Université de Stanford (Californie) ont réussi à inverser le processus de vieillissement cutané chez des souris de laboratoire en bloquant l’action d’une protéine pendant une durée de deux semaines. Une découverte qui pourrait peut-être un jour permettre aux seniors de se remettre plus rapidement d’une maladie ou d’une blessure.


De nombreuses études ont déjà montré qu’il était possible de ralentir les effets du vieillissement, par le biais de la restriction calorique par exemple. « Mais dans ce cas précis, souligne le Docteur Howard Chang, en charge de cette étude à l’Université de Stanford, nous sommes parvenus à inverser le processus de vieillissement de la peau de ces souris transgéniques au bout de quinze jours, simplement en bloquant un seul gène ». Et le scientifique de préciser : « quand vous bloquer le NF-kB dans un organisme déjà âgé, concrètement vous bloquer le programme génétique ‘vieillissement’ ».

De fait, au bout de deux semaines, les chercheurs ont remarqué que la peau des souris était plus fine et qu’elle rajeunissait. Toutefois, ne rêvons pas. Cette nouvelle avancée scientifique publiée dans la revue spécialisée Genes and Development n’est pas une « fontaine de jouvence » et ne va pas résoudre tous nos petits problèmes de rides… Il va se passer encore des années avant que cette découverte puisse un jour être appliquée à l’homme. D’autant que le gène en question joue également un rôle dans le système immunitaire et dans les cancers. Les scientifiques craignent donc le développement d’effets secondaires qui pourraient être désastreux pour la santé.

Cependant cette découverte s’annonce prometteuse sur le long terme. Les chercheurs doivent maintenant vérifier si cette avancée peut s’appliquer à des organes tels que le cœur ou le poumon. Ils doivent également vérifier comment se comportent les tissus lorsqu’on arrête le traitement et analyser son efficacité sur la durée.

« Maintenant, conclut malicieusement le jeune chercheur, j’espère que je ne vais pas recevoir de nombreux appels téléphoniques me demandant des rendez-vous pour un rajeunissement du visage ».


Publié le Mardi 4 Décembre 2007 dans la rubrique Santé | Lu 6348 fois