Sommaire
Senior Actu

Des baby-boomers plutôt cigales que fourmis

Presque un tiers des baby-boomers (29%) préfèrent dépenser leurs revenus et vivre en hédonistes plutôt que d’envisager l’avenir et notamment d’économiser en vue de leur retraite, indique une récente enquête réalisée par la société d’investissement britannique Insight Investment, filiale de HBSO.


Selon cette étude, cette attitude plus « carpe diem » que prévoyante semble même assez développée chez les baby-boomers. Ainsi, plus d’un quart (27%) des plus de 55 ans indiquent ne pas posséder d’épargne –autre qu’un bien immobilier- en vue de leur retraite et le chiffre est encore plus important chez les 45-54 ans, puisque cela concerne presque quatre personnes sur dix (39%).

Alors que l’espérance de vie ne cesse d’augmenter et que les retraites devront être financées pendant une période beaucoup plus longue, l’enquête souligne aussi qu’un bon nombre de personnes de 55 ans et plus (presque un tiers) préfèrent dépenser et vivre au jour le jour plutôt que d’envisager l’avenir. Ce pourcentage monte même à 59% chez les 45-54 ans.

De précédentes études avaient déjà indiqué qu’une grande partie des salariés britanniques devraient reculer l’âge de leur retraite car le montant de la pension qu’ils percevront ne sera pas suffisant pour les faire vivre décemment.

Pour Gordon Philips, l’un des responsables de cette enquête « cette attitude hédoniste chez les quadras-quinquas montre bien une certaine réticence de leur part à se projeter dans l’avenir, notamment en ce qui concerne leurs finances. Ils préfèrent profiter de leurs revenus au jour le jour. Certains s’imaginent sûrement que la valeur de leur bien immobilier ou le montant de leur retraite leur permettront d’assurer leur niveau de vie durant leurs vieux jours. Pourtant, en épargnant, ne serait-ce qu’un peu dès maintenant, cela leur permettrait d’être plus tranquille ».
Des baby-boomers plutôt cigales que fourmis


Publié le Lundi 5 Septembre 2005 dans la rubrique Finances | Lu 2863 fois