Sommaire
Senior Actu

Dépenser moins pour se soigner aussi bien...

Il est possible de réduire ses frais de santé tout en étant bien soigné. Par exemple, sachez que pour être remboursé dans les meilleures conditions par la Sécu, il faut déclarer un médecin traitant auprès de votre caisse d'Assurance maladie et respecter le parcours de soins coordonnés, c'est-à-dire d’aller voir ce médecin avant de consulter un spécialiste. Le point avec la Finance pour tous.


Dépenser moins pour se soigner aussi bien...
D’une manière générale, pour la consultation d’un médecin généraliste conventionné, qui coûte 23 euros, vous serez remboursé au taux de 70% (soit 15,10 euros remboursés après la retenue forfaitaire de 1 euro), au lieu d’un remboursement au taux de 30% (soit 5,90 € remboursés).
 
Pour certaines consultations, sans passer par votre médecin traitant, vous serez tout de même remboursé comme dans le cadre du parcours de soins. Quand ? En cas d’urgence ou pour certains spécialistes (dentiste, ophtalmologue ou gynécologue).
 
Pour réduire vos coûts « santé », vous pouvez aussi consulter dans un centre de santé qui regroupe  plusieurs praticiens de la même spécialité (centres dentaires...) ou pluridisciplinaire. Les médecins y sont conventionnés sans dépassement d'honoraires et les centres pratiquent le tiers-payant, ce qui dispense d'avancer les frais de consultation et de soins, au minimum pour la part remboursée par l'Assurance maladie.

Recourir au réseau de soins proposé par les complémentaires santé
Les complémentaires de santé développent des partenariats avec des professionnels (optique, dentaire...) et des établissements de soins. Dans ces réseaux, vous profitez de tarifs moins élevés que ceux pratiqués habituellement et vous pouvez aussi bénéficier de meilleures conditions de remboursement par votre complémentaire santé (puisqu’ils sont agréés).
 
Rappelons qu’au plus tard le 1er janvier 2016, tout salarié du secteur privé disposera d’un contrat de complémentaire santé mis en place par son entreprise (c’est obligatoire). L’employeur financera au moins la moitié de la cotisation, sur la base d’un socle minimum de garanties, ou panier de soins, défini réglementairement.

La Finance pour Tous


Publié le Vendredi 16 Octobre 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1101 fois