Sommaire
Senior Actu

Dépendance et perte d'autonomie : le point avec le groupe Prévoir (partie 1)

Le Groupe Prévoir, qui vient de lancer PREVOIR Capital Bien-Être, une combinaison de garanties, de services et de conseils pour accompagner les plus de 40 ans à rester le plus autonome possible revient en détail sur la dépendance et la perte d’autonomie.


Dépendance et perte d'autonomie : le point avec le groupe Prévoir (partie 1)
Comme l’indique à juste titre le Dr Edouard Bidou : « l’avancée en âge de la génération baby-boom, ainsi que l’allongement de l’espérance de vie va conduire à une hausse importante du nombre de personnes âgées dépendantes dans les prochaines années. Dès maintenant se pose le problème des solidarités familiales et collectives pour organiser la prise en charge de ces personnes ». Et d’ajouter : « être informé suffisamment tôt, c’est pouvoir anticiper les changements liés à l’âge. C’est par ailleurs, une préoccupation des Français, pour laquelle nous devons les aider, les informer ».
 
Un jour ou l’autre, tout le monde peut se retrouver responsable d’un parent dépendant. Si la France compte aujourd’hui 1,2 million de personnes âgées dépendantes, elles seront 2 millions en 2040 et
2,3 millions en 2060. Au quotidien, il faut savoir également que 4 millions d’aidants consacrent en moyenne 5h30 par jour pour accompagner un proche dépendant.
 
Une perte d’autonomie est difficile à gérer émotionnellement bien sûr, mais aussi en termes d’organisation et de finance. Il est ainsi important de se prémunir financièrement : la perte d’autonomie impose de mettre en place une nouvelle organisation qui facilitera la vie de la personne dépendante mais aussi celle de ses proches aidants. Recourir à des services adaptés et se prémunir financièrement sont indispensables pour vivre la dépendance sereinement.
 
La dépendance, c’est…

Une personne est considérée comme dépendante lorsqu’elle est dans l’impossibilité de réaliser seule des actes de la vie quotidienne : passer d’une position à une autre (assis/couché/debout), se laver, s’habiller, s’alimenter, se déplacer. Cela se produit naturellement avec l’avancée en âge, un accident mais aussi suite à une maladie.
 
La dépendance n’est pas forcément une question d’âge

Provoquée par l’âge, la maladie ou un accident, la dépendance est liée à l’état de santé de l’individu, mais aussi à son environnement matériel. De ce fait, une personne dépendante doit : soit être assistée au quotidien, et parfois à temps complet, par une personne, généralement un proche ; soit être prise en charge dans un établissement spécialisé.
 
Les soins et aides à domicile

Le maintien à domicile d’une personne dépendante implique l’intervention de plusieurs professionnels de la santé :

- médecin traitant (évaluation des besoins, prescriptions) ;

- aide-soignant (soins d’entretien, hygiène) ;

- infirmier (administration des traitements, actes techniques) ;

- auxiliaires médicaux (kinésithérapeute, podologue, orthophoniste...) ;

- le garde-malade pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie quotidienne (déplacements, toilette, habillage...), des activités ménagères et l’accompagnement dans la vie sociale et relationnelle;

- l’aide-ménagère pour l’entretien du logement et une présence attentive.


Publié le Jeudi 2 Avril 2015 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1246 fois