Sommaire
Senior Actu

Denis Jacquat lance un groupe sur la longévité à l’Assemblée nationale

Le député UMP de la Moselle Denis Jacquat, par ailleurs vice-président de la Commission des Affaires culturelles, familiales et sociales de l’Assemblée nationale, en collaboration avec l’organisation l’Alliance pour la Santé & l’Avenir, lancent un groupe d’études sur la longévité afin que cette dernière « soit une opportunité pour tous » et prenne toute « la place qu’elle mérite dans le débat politique ».


Pour ce député et cette organisation, « il est devenu essentiel de sensibiliser les décideurs au phénomène de la longévité ». Et d’ajouter que « l’allongement de la durée de la vie constitue un bouleversement sans précédent dans notre histoire : aujourd’hui 20% de la population française est âgée de 60 ans ou plus. L’espérance de vie, qui continue de progresser, atteint actuellement 77 ans pour les hommes et environ 84 ans pour les femmes ».

Cette volonté de créer ce groupe d’études vise à répondre aux insuffisances en matière d’outils de prospective dignes de ce nom s’agissant d’une problématique qui sera très certainement un des enjeux majeurs du 21ème siècle. Pour le docteur Jacquat, « la longévité, tout le monde en parle, tout le monde sait que cela existe, mais personne ne sait vraiment comment adapter la société à ce phénomène ». C’est à ce défi que devront répondre les travaux de ce groupe.

Et Françoise Forette, co-présidente de l’Alliance pour la Santé & l’Avenir, qui a appuyé la proposition de Denis Jacquat, d’ajouter qu’« il devient indispensable de faire évoluer nos structures de santé, économiques, sociales afin de s’adapter aux futurs besoins de nos sociétés ».

Bernard Accoyer, qui préside le groupe UMP à l’Assemblée nationale, a confié la présidence du groupe d’études à Denis Jacquat qui travaille depuis longtemps sur ce domaine. Pour ce dernier, le groupe a vocation à être un lieu privilégié de dialogue, de réflexion et de proposition. Ouvert aux quatre groupes politiques composant l’Assemblée, il doit permettre de faire évoluer les mentalités et formuler des solutions concrètes aux problèmes posées par cette « révolution ». .../...

Le groupe aspire à aborder sans tabou toutes les conséquences de l’allongement de la durée de la vie, son impact sur l’économie, sur la société, sur la politique et sur la santé publique. Il devra également être envisagé comme un outil de comparaison international et européen, afin d’identifier et étudier les meilleures pratiques.

Parmi les sujets qui seront évoqués figurent les conséquences de la longévité sur les retraites et le système de santé ; le rapport entre longévité et prospérité ; la lutte contre les discriminations envers les personnes âgées, en particulier dans l’accès à l’emploi ; le rôle social joué par les personnes âgées, ou encore les moyens de retisser le lien intergénérationnel. Un programme de travail destiné à accompagner les changements à venir.

L’Alliance pour la Santé et l’Avenir a été créée au sein de l’organisation internationale co-dirigée par les professeurs Françoise Forette, Robert Butler et la baronne Sally Greengross : International Longevity Center.

Cette structure a pour but de conduire des recherches scientifiques sur les questions relatives à la longévité, d’organiser des manifestations à l’attention des universitaires et des leaders d’opinion et de mener de vastes projets pédagogiques afin d’améliorer les connaissances sur le la longévité en bonne santé tant au niveau individuel, que communautaire et gouvernemental, ainsi qu’auprès des responsables de santé publique.


Publié le Mercredi 11 Janvier 2006 dans la rubrique Divers | Lu 10672 fois