Sommaire
Senior Actu

Delta : Audika veut séduire les jeunes seniors avant un appareil auditif 'dernier cri'

Audika, l’un des leaders sur le marché français en matière d’audition, tente de séduire une clientèle de jeunes seniors (55/65 ans) confrontés aux premiers troubles auditifs avec Delta, une nouvelle génération d’aides auditives, « issu des plus récentes avancées de la technologie numérique », indique l'enseigne.


Les jeunes seniors sont de plus en plus nombreux à naviguer sur le net*, ils sont férus de nouvelles technologies et arpentent les couloirs de la Fnac à la recherche du dernier appareil photo numérique ou d’un bel écran plat.

Conscient de cette nouvelle tendance de fond, Audika a décidé de proposer à cette clientèle de baby-boomers, une aide auditive au look résolument design -de forme triangulaire- et qui peut arborer l’une des dix-sept couleurs proposées par le fabricant.

Reste un problème de taille : convaincre les quinquas et plus qu’ils ont effectivement besoin de ce produit. En effet, alors qu’il est tout naturel d’aller s’acheter une paire de lunettes lorsqu’on n’y voit pas bien, il n’en va pas de même avec les problèmes d’audition. Comme l'indique Suzanne Wyatt, directrice de la Ear Fondation qui œuvre aux Etats-Unis pour la prévention et la détection des pertes d'audition, « entre le diagnostic du problème auditif et l'action concrète, il se passe en moyenne… 7 ans de réflexion ». De fait, encore aujourd'hui, les préjugés quant à la surdité et aux aides auditives restent très vivaces. De nombreuses personnes –et parmi elles des milliers de baby-boomers- préfèrent encore cacher leur déficience plutôt que de porter un appareil.

Audika cherche donc à faire tomber les réticences et les hésitations avec le lancement de ce nouveau produit fabriqué par Oticon. Delta, s’annonce comme le « fruit des technologies de traitement du son les plus sophistiquées », « un nouveau type d’aide auditive à écouteur déporté dans le conduit auditif, de manière à gagner « en efficacité et à apporter à son utilisateur une amélioration immédiate de son audition, sans nécessiter de rééducation auditive. Aussitôt posé, aussitôt corrigé… sans aucune gêne occasionnée ! » indique l’enseigne dans son communiqué.

Sans aller jusqu’à dire que cette aide auditive est un véritable accessoire de mode, elle peut cependant s’harmoniser au look ou à l’humeur de son utilisateur, au même titre que les lunettes ! En effet, en plus de sa forme triangulaire très design, Delta s’offre une palette de dix-sept couleurs : champagne, chocolat, gris high-tech, pourpre, etc. Il devient même possible de simuler les couleurs de l’appareil sur un logiciel pour être sûr de son choix. Et si les goûts évoluent, la coque est interchangeable (pour dix euros tout de même).

Enfin, l’enseigne souligne que son appareil bénéficie d’une garantie gratuite de quatre ans, supérieure à celle offerte par le fabricant ; d’un échange direct de l’appareil s’il tombe en panne ; d’un produit disponible dans les 315 centres Audika répartis sur toute la France et enfin, de la possibilité de payer son équipement en dix fois sans frais. « On ne vend pas un appareil, mais un appareillage, ce qui inclus l’appareil mais aussi les services qui vont avec » conclut Alain Tonnard, Pdg d’Audika.

Prix de vente conseillé à partir de 1 890 euros pièce (et non la paire), mais en cas de perte auditive légère, il est possible de commencer par un seul appareil.
Sur prescription médicale uniquement.
Les piles durent environ une semaine en usage continu

*Selon la dernière étude Ipsos, les plus de 50 ans représentent 22 % des internautes, contre 19 % en 2005.
Delta d'Audika

Troubles de l'audition et presbyacousie

Si seulement 9 % de la population française est touchée par une baisse d'audition, près de 60 % des plus de 60 ans n'ont jamais fait contrôler leur audition pourtant 29 % d'entre eux déclarent souffrir de problèmes d'auditifs.

Il faut rappeler que la malentendance est un mal insidieux qui s'installe sans qu'on s'en aperçoive. La gêne sociale apparaît tôt : perte de la perception des murmures, difficulté à converser dans le bruit, repli sur soi. La plupart des gens réagissent trop tard, alors que la perte d'acuité auditive est déjà importante et qu'une surveillance régulière ainsi qu'une prise en charge précoce permettent de compenser au mieux ces désagréments.

La presbyacousie est une baisse de l'audition naturelle qui apparaît avec l'âge. On entend moins bien les sons aigus émis à faible intensité. D'ou une baisse de la netteté des messages, une impression de sons "brouillés", une intolérance des sons de grande intensité, et une perception d'un message "désagréable" associé au bruit.

Pour aller plus loin, lire aussi
Audition : les quinquas et plus ne veulent rien entendre aux problèmes de surdité
Ecoute ! Ecoute ! Une nouvelle enseigne sur le marché de l'audition vient de naître


Publié le Jeudi 31 Août 2006 dans la rubrique Consommation | Lu 18453 fois