Sommaire
Senior Actu

Delanoë sensibilise les seniors à la sécurité routière

Le 18 octobre dernier, une femme de 60 ans qui circulait sur un Velib’ dans le 12ème arrondissement de Paris, trouvait la mort après avoir été renversée par un poids lourd. Dans ce contexte, le maire de Paris souhaite renforcer les dispositifs de sensibilisation auprès du public –et notamment auprès des seniors- à la sécurité routière.


Il faut tout d’abord rappeler qu'à partir de 50 ans, les capacités motrices diminuent, des problèmes visuels et auditifs peuvent apparaître, les réflexes baissent, les temps de réaction augmentent… Tous ces problèmes fonctionnels rendent les promenades –à pied ou à vélo- dans les villes plus dangereuses.

Différentes statistiques montrent également qu'aussi bien les piétons que les cyclistes de 65 ans et plus, sont plus souvent victimes d'accidents mortels que les plus jeunes. Pourtant, il est indispensable de favoriser les déplacements des personnes âgées, pour éviter leur isolement, pour favoriser leur bien-être, pour qu'ils soient totalement intégrés à la vie de la cité... Pour qu'ils puissent vivre, tout simplement.

De fait, le premier accident mortel en Vélib’ est survenu le jeudi 18 octobre dernier dans le 12ème arrondissement. Il concernait une femme d’une soixantaine d’années qui a été renversée –et tuée- par un camion-benne. .../...
Delanoë sensibilise les seniors à la sécurité routière

Pourtant, comme l’indique un communiqué de la Ville de Paris, « avant la mise en service de Vélib’, Bertrand Delanoë avait demandé au Préfet de Police un renforcement des contrôles et des sanctions, pour réprimer tout comportement irrespectueux des règles de sécurité sur la voie publique. Ce drame confirme plus que jamais la nécessité d’une vigilance particulière des forces de police pour une application stricte de ces principes de circulation ».

Dans ce contexte, dès le mois de juillet dernier, la Ville de Paris a édité à 600 000 exemplaires un dépliant à l’attention des usagers de Vélib’ pour leur rappeler les règles du code de la route, et formuler des conseils de sécurité en recommandant notamment le port du casque.

De plus, un dépliant d’information à l’usage des seniors –premières victimes parmi les piétons -vient d’être édité à 100 000 exemplaires. Il est dès à présent disponible dans les mairies d’arrondissement, et sera accompagné de formations dans les clubs de 3ème âge, avec l’aide de policiers en tenue. Il sera complété par une information spécifique qui sera diffusée en novembre à destination des cyclistes et singulièrement les utilisateurs de Velib’.

Une nouvelle campagne d’affichage sur la sécurité routière sera également mise en œuvre dans les prochains jours. Enfin, à l’issue d’une analyse détaillée des principaux secteurs accidentogènes de la capitale, une dizaine de sites feront l’objet d’ici la fin de l’année de réaménagements de sécurité (création de passages piétons, amélioration de la signalisation, limitations de vitesse).

De son côté, Françoise de Panafieu, candidate UMP à la mairie de Paris, reconnaît dans une interview au Figaro l’intérêt du Vélib tout en soulignant qu’il est nécessaire de former « les adolescents et les adultes », « car faire du vélo à Paris n’est pas sans risque. Il faut être conscient des dangers et des responsabilités que l’on a lorsque l’on est sur une bicyclette ».


Publié le Lundi 29 Octobre 2007 dans la rubrique Transports | Lu 6118 fois