Sommaire
Senior Actu

Déclin de la légendaire longévité des habitants d'Okinawa & modification des habitudes alimentaires

Jusqu’à maintenant, les habitants d’Okinawa, principale île de l'archipel des Ryukyu au sud-ouest du Japon, étaient réputés pour leur exceptionnelle longévité. Pourtant, depuis quelques années, il semblerait que la durée moyenne de l’espérance de vie décline rapidement, et ce, très probablement à cause de changements opérés en matière d’habitudes alimentaires, indique un récent article du quotidien Shukan Bunshun.


Pendant longtemps, Okinawa a pu se targuer d’être l’endroit au monde où l’on vieillissait le mieux et où l’on vivait le plus longtemps. Les centenaires, déjà très présents au Japon, y étaient jusqu’à deux fois plus nombreux qu’à Tokyo, la capitale nippone.

Pourtant, en quelques années, l’île a perdu de sa superbe et l’espérance de vie moyenne a dégringolé avec l’arrivée de nouvelles habitudes alimentaires, directement importées des pays occidentaux. De fait, même si les Okinawaïennes restent encore les femmes dont la durée de vie est la plus élevée au Japon -et donc par conséquent sur l’ensemble de la planète- celle des hommes, qui était également très forte s’est réduite. Désormais, la longévité des hommes qui vivent dans la préfecture d’Okinawa n’arrive plus qu’à la 26ème place (sur 47 au total).

Pire, de récentes statistiques semblent indiquer que cette région soit aussi celle qui compte désormais le plus grand nombre d’obèses âgés de plus de 30 ans, avec à terme, tous les problèmes socio-sanitaires que cette tendance risque d’entraîner dans son sillage (diabète, hypertension, douleurs ostéo-articulaires, etc.) .../...
Déclin de la légendaire longévité des habitants d'Okinawa & modification des habitudes alimentaires


Jusqu’à maintenant, il est vrai que les habitants de cette île avaient été épargnés par les mauvaises habitudes alimentaires. On attribue d’ailleurs l’exceptionnelle longévité de ces Japonais à leur régime pauvre en calorie, mais riches en vitamines et minéraux « Hara Hachi Bu ». Un Okinawaïen consommait ainsi en moyenne 1.800 kcalories par jour contre 2 300 pour un Français.

« Ce qui nous arrive actuellement n’est pas un changement qui s’est opéré en une nuit. Cela a pris des années » indique un médecin local en charge de nombreux patients obèses. « Mais Okinawa a rapidement dépassé le reste du pays en matière de fast-foods. D’ailleurs, cette île est au Japon, l’endroit où l’on compte le plus grand nombre de fast-foods par habitant » déplore ce spécialiste.

« Tous mes anciens camarades d’école ont grossi après avoir dépassé la trentaine » indique un habitant de l’île, qui ajoute que « le seul moment où l’on consomme de la nourriture typique d’Okinawa, c’est durant les repas traditionnels ». « Dans le temps » se souvient une sexagénaire « les gens, lorsqu’ils préparaient des plats à base de porc, retiraient le gras avant de cuisiner la viande, maintenant ils le laissent ».

En réalité, le nombre de calories absorbées quotidiennement diffère peu par rapport au reste du pays, mais le taux de graisse est trois fois plus important. « Les gens mangent beaucoup de produits frits » et la consommation d’alcool a également fortement augmenté.

Les responsables politiques locaux tentent bien d’inverser cette tendance, mais la faible croissance économique, le niveau élevé du chômage, le très fort taux de suicide, etc. n’arrangent rien. Ironiquement, les habitants de cette île, qui ont longtemps détenu le record mondial de la longévité, voient petit à petit leur espérance de vie se réduire comme une peau de chagrin, alors qu’au contraire, elle augmente dans le reste du monde…


Publié le Lundi 12 Juin 2006 dans la rubrique Nutrition | Lu 7151 fois