Sommaire
Senior Actu

De l’adaptation des logements aux besoins des seniors

Senior Strategc, société d'études spécialisée sur le marché des seniors et CapResidencesSeniors.com viennent de publier les résultats d’une étude conjointe visant à faire le point sur le logement des seniors en France. En voici les grandes lignes.


Alors que la population française vieillit, de plus en plus de seniors se posent des questions sur leur lieu de vie… Dans l’hypothèse où un jour, ils soient confrontés à la dépendance…
 
Devront-ils alors quitter leur logement pour un autre plus adapté à la perte d’autonomie ou pourront-ils opter pour une résidence-services ou bien encore, devront-ils envisager d’adapter leur logement actuel ?
 
Rappelons que le parc de logements actuellement occupés par les seniors est peu ou pas du tout adapté à leurs besoins ; se pose alors le problème du financement des travaux d’adaptation... Cette étude tente d’évaluer quelles sont les priorités des seniors sur ce point et comment ils envisagent d’apporter par anticipation une réponse à cette problématique.
 
Actuellement, la majorité des seniors en France sont propriétaires de leur logement (ce qui  ne sera pas forcément le cas pour les générations futures) et occupent cette place depuis plus de quinze ans. Comme le soulignent déjà de nombreuses enquêtes, et sans trop de surprise d’ailleurs, plus de 70% d’entre eux expriment leur forte volonté de vieillir le plus longtemps possible à domicile.
 
Plus des deux-tiers (68%) envisagent d’ailleurs, à cette fin, de réaliser des adaptations de leur logement. Aménagement de la cuisine et installation d’un système de sécurité (télé-alarme) arrivent en tête des priorités  envisagées par les seniors. Viennent ensuite la salle de bain, la pose de rampes et la motorisation des volets.
 
Toujours selon cette enquête, on constate que plus de 80% des seniors n’ont pas connaissance de l’existence d’aides à l’aménagement de l’habitat (PACT, ADIL, ANAH, Habiter Mieux…). Une large majorité (88%) ne veut pas emprunter pour financer ces travaux et, ne pourrait de toute façon pas le faire, puisque force est de constater, que beaucoup ne pourront pas accéder au crédit après 70 ans !
 
A la question de leur motivation à déménager : « se rapprocher des services, des hôpitaux et des cœurs de ville » ressortent comme les principales raisons qui pourraient les amener à changer de logement. A la question « seriez-vous prêts à envisager une colocation de votre logement », ce sont les plus âgés qui manifestent le plus d’intérêt pour cette formule qui permet d’apporter à la fois une réponse à la solitude mais aussi une opportunité de compléter ses revenus.
 
Cette étude quantitative a été  réalisée fin Août 2013 au travers d’une campagne de Phoning auprès de 1 534 personnes, échantillon représentatif des 50/75 ans avec la méthode de quota (sexe, csp, lieu habitation...).


Publié le Vendredi 4 Octobre 2013 dans la rubrique Habitat | Lu 1364 fois