Sommaire
Senior Actu

Davantage de motards de 50 ans et plus... mais aussi plus d'accidents

Depuis quelques années, on constate aux Etats-Unis, une augmentation croissante du nombre d’acheteurs de motos issus de la génération du baby-boom, mais aussi, parallèlement, une hausse des accidents mortels impliquant ces motards de plus de 50 ans.


En 1969, l’image véhiculée par le film Easy Rider, road-movie culte et déjanté avec Peter Fonda, Dennis Hopper et Jack Nicholson, a marqué des millions de jeunes de l’époque.

Pétards, Rock'n Roll et grosses motos allaient devenir le trio symbolisant l’esprit même de la rébellion et de la liberté.

Une bonne quarantaine d’années plus tard, la rébellion s’est émoussée, le cône a été remplacé par le cigare, les Stones sexagénaires sont un peu fatigués, mais l’image de liberté associée à la moto est belle et bien restée ancrée dans l’inconscient collectif de toute cette génération de boomers.

Ainsi, selon la Sécurité routière américaine, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), la proportion de propriétaires de motos, âgés de plus de 40 ans a fortement augmenté au cours des dernières années, passant de 15.1% en 1980 à 43.7% en 1998. Et selon des experts de ce secteur, cette tendance est appelée à augmenter dans les années à venir.

L’an dernier par exemple, la Sécurité routière de l’état du New Hampshire constatait déjà que les achats de motos avaient explosé au cours des années précédentes -25.000 unités supplémentaires par rapport à 1999-, grâce notamment, aux acquisitions des baby-boomers qui dopent les ventes. Un concessionnaire local précise que cette génération « préfère les routières. Et ses modèles préférés sont tous de grosses cylindrées, de 800 à 1.500 CC ».

La croissance de ce marché est donc largement attribuée aux baby-boomers. Cette génération possède en effet les moyens de s’offrir la moto de ses rêves jusqu’alors inaccessible. Les enfants sont élevés, la maison est achetée et souvent, leurs carrières sont à leur apogée. Selon le directeur d’un club de motards passionnés de BMW de l’Etat de Caroline du nord, « pour les baby-boomers, le fait de piloter une moto leur donne un véritable sentiment de liberté. D’ailleurs les membres de notre club sont tous âgés de plus de 40 ans ».

Toutefois, l’explosion de ce marché, qui profite aux fabricants et aux concessionnaires, possède son revers de la médaille. En effet, les accidents impliquant ces motards ayant dépassé la quarantaine se multiplient. Les modèles qu’ils s’offrent sont nettement plus lourds et plus puissants que ceux qu’ils ont pu connaître lorsqu’ils étaient plus jeunes. Ils pensent, à tort, savoir les maîtriser, les manier et souvent, c’est l’accident.

Ainsi, de nombreuses études montrent que les motards, au-delà de 40 ans, sont plus concernés par les accidents mortels. Selon la NHTSA, ces individus ont représenté en 2004 presque la moitié (47%) des 3.900 accidents mortels et 60% des augmentations d’accidents fatals. De plus, presque un tiers (32%) de ces personnes possédaient leur permis moto depuis moins d’un an.
Davantage de motards de 50 ans et plus... mais aussi plus d'accidents


Publié le Mardi 29 Novembre 2005 dans la rubrique Consommation | Lu 2606 fois