Sommaire
Senior Actu

Dans la foule de Laurent Mauvignier : une émotion qui sonne juste


Laurent Mauvignier donne ses mots à ceux qui se taisent, à ceux qui étouffent de ne pas dire. Il tisse une œuvre magistrale avec le fil ténu des destins brisés ou inaboutis de ses personnages. La solitude, l’échec de la rencontre amoureuse, le désordre qui suit les chocs de la vie en sont la trame.
Dans la foule de Laurent Mauvignier : une émotion qui sonne juste

Ce que notre mémoire médiatique a retenu comme « le drame du Heysel » sert de prétexte à l’auteur pour déployer son talent et nous entraîner de nouveau dans son univers. Ce 29 mai 1985, lors de la finale de la coupe d’Europe des clubs champions qui opposent la Juve à Liverpool, une horde de hooligans anglais agressent des supporters italiens. La panique qui s’ensuit, provoque la mort de plusieurs dizaines d’entre eux.

Une fratrie anglaise, deux amis amateurs de football, de jeunes mariés italiens en voyage de noces, un couple de Belges sont les témoins de ce drame.

Ils ne le racontent pas, ils l’expriment en monologues hésitants, en ruminations qui buttent sur l’incompréhension et l’intransmissibilité de la douleur. On sent leur colère, leur indignation à fleurs de mots. Le lecteur est à chaque page transpercé par l’émotion car elle sonne juste.

L’écriture de L. Mauvignier creuse, dissèque les sentiments de ses personnages, atteint leur vérité intrinsèque, celle qui est incommunicable. Elle restitue les ressentiments, la résignation, le désespoir mais aussi l’abrutissement et l’inconséquence. Elle a l’apparence de l’oralité avec ses suspens, ses « coq à l’âne », ses redites. Il n’en est rien. Seule l’écriture, et l’écriture de Mauvignier en particulier rend, sous la profusion des mots, l’économie du langage. Et des gestes, qui dans ce livre participent à la retenue, au non-dit qui dit.

Ce roman qui s’approche de la désespérance n’est pas celui du désespoir. Les personnages en manque de consolation se résignent à vivre sans être gagnés par la lassitude de la vie. Les mots dont ils usent servent à fixer un espoir possible.

Ici, comme dans les précédents romans, le génie de Laurent Mauvignier est de tout exprimer sauf l’indicible, il est de tout taire sauf l’inexprimable.

Dans la foule
Laurent Mauvignier
Ed. de minuit
373 pages
19.50 euros


Publié le Mercredi 18 Octobre 2006 dans la rubrique Culture | Lu 1930 fois