Sommaire
Senior Actu

Danemark – Les hommes seraient plus sensibles aux fluctuations saisonnières que les femmes


C’est en tout cas ce que tend à démontrer une étude menée au Danemark par deux chercheurs de l’Institut de Recherche Démographique Max Planck, en Allemagne, Roland Rau et Grabriele Doblhammer. Au cours de recherches menées sur un ensemble de Danois ayant eu 50 ans ou plus au premier avril 1968, et qui ont été suivis depuis, il a été découvert que les saisons exerçaient une influence importance sur la mortalité. Ainsi les hommes âgés seraient plus sensibles aux conditions climatiques extrêmes, qu’il s’agisse de périodes de froid ou de pics de chaleur. L’impact des saisons varie également en fonction de l’âge, et il est plus important sur les personnes plus âgées. Il est également montré que l’influence de la saisonnalité sur les femmes se déclare à un âge plus avancé que pour les hommes. Une étude qui devrait s’avérer très utile aux chercheurs sur la santé publique car le taux de mortalité dans les pays froids devrait pouvoir être réduit grâce à des mesures préventives pour la santé et la sécurité des personnes âgées.



Publié le Vendredi 7 Novembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 362 fois