Sommaire
Senior Actu

DMLA : une maladie de l’œil qui peut mener à la dépression et au suicide

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est une affection oculaire particulièrement invalidante qui prive les personnes atteintes de leur vision centrale. Il s’agit de la première cause de cécité chez les quinquas et plus. Une étude vient de démontrer qu’au-delà du handicap, cette maladie favorise l’apparition de dépressions et peut même mèner au suicide du malade.


Un récent « livre blanc » réalisé par AMD Alliance International (AMDAI), organisme qui vise à informer le grand public sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), indique que les conséquences psychologiques de cette maladie -qui entraîne petit à petit la perte de la vue- sont comparables à celles d'un cancer ou des maladies cardiovasculaires.

Chaque année, la DMLA touche 14 millions de personnes dans le monde, et compte tenu du vieillissement de la population, ces chiffres risquent malheureusement d’augmenter dans les années à venir. Ce que tente de mettre en avant AMDAI, c’est qu’au-delà du fort handicap physique qu’entraîne la perte progressive de la vision, la maladie est également source de dépression voire de suicide.

« La DMLA n’est plus uniquement un problème de vision. C’est également un problème de santé mentale et de qualité de vie » indique Don Curran, directeur d’AMDAI, lui-même atteint par la forme humide de la maladie à l’âge de 61 ans et aujourd’hui aveugle. « Il est extrêmement important de détecter cette pathologie le plus tôt possible. Les quinquas et plus doivent suivre des tests de la vue très régulièrement ».

Ainsi, selon l’étude de ce « livre blanc », le nombre de personnes dépressives est trois fois plus important chez les personnes perdant la vue que dans le reste de la population. Et les risques que cela débouche sur un suicide doivent être sérieusement pris en compte.

D’autre part, au-delà de l’aspect psychologique, la DMLA handicape fortement la réalisation des gestes de la vie quotidienne. Les malades rencontrent douze fois plus de problèmes pour téléphoner, neuf fois plus pour l’entretien de la maison et huit fois plus pour faire leurs courses. Cette pathologie entraîne aussi une augmentation du risque de fracture de la hanche et naturellement, la plupart des malades ne peuvent plus travailler, conduire, ni regarder la télé.

Selon AMDAI, il est très important de favoriser la détection précoce de la maladie, de manière à pouvoir organiser très tôt des stages de soutien et de rééducation, qui permettent –à défaut de soigner- de mieux appréhender la maladie.

L’Organistation Mondiale de la Santé (OMS) conseille de son côté l’arrêt de la cigarette qui est un facteur aggravant en matière de développement de la maladie (entre deux et quatre fois plus de risque).
DMLA : une maladie de l’œil qui peut mener à la dépression et au suicide

Les symptômes des personnes atteintes de DMLA à un stade avancé sont les suivants : les lignes droites dans le champ visuel, comme les poteaux téléphoniques apparaissent ondulées ; les caractères des livres, des magazines et des journaux apparaissent brouillés et des zones noires ou vides peuvent gêner la vision centrale.


Publié le Vendredi 22 Septembre 2006 dans la rubrique Santé | Lu 11792 fois