Sommaire
Senior Actu

DHEA : pas d’effet bénéfique significatif chez les seniors

Une récente étude réalisée par des médecins du département d'endocrinologie de la Mayo Clinic à Rochester (Minnesota) sur la DHEA, parue dans la célèbre revue scientifique « New England Journal of Medicine » semble démontrer que ce traitement n’a aucun effet bénéfique sur les personnes âgées.


Selon cette étude américaine, il semblerait donc que la DHEA, célèbre anti-âge rendu populaire par le professeur Etienne-Emile Beaulieu, soit sans effet sur la santé physique des sujets âgés.

Pendant deux ans, ces chercheurs américains ont conduit une étude portant sur 87 hommes et 57 femmes en bonne santé et âgés de plus de 60 ans.

Durant cette période, les sujets masculins ont reçu de la DHEA et de la testostérone à faible dose ; les sujets féminins n’ont reçu que de la DHEA à faible dose. Dans les deux groupes, les médecins ont administré à une partie des patients un placebo.

Selon les conclusions de cette étude, aucun changement significatif n’a pu être noté sur les différents marqueurs du vieillissement : composition corporelle, performance physique ou qualité de vie. « Pendant presque deux ans, nous avons restauré les niveaux de DHEA (ndlr : cette hormone produite par les glandes surrénales diminue avec l’âge) chez ces sujets âgés pour atteindre les taux observés chez de jeunes personnes, mais nous n’avons noté aucun effet bénéfique » indique l'un des auteurs, le docteur Nair. « Sur la base de cette étude, il n’y a aucune preuve que la DHEA ait un effet anti-âge ». .../...
DHEA : pas d’effet bénéfique significatif chez les seniors

Les patients masculins qui ont reçu de la testostérone ont vu une légère augmentation de leur masse maigre. En revanche chez ces volontaires, la DHEA et la testostérone n'ont entraîné que de faibles bénéfices en ce qui concerne leur densité osseuse –nettement moins en tout cas que les thérapies actuelles, précisent les chercheurs. Chez les femmes, la DHEA a augmenté la densité minérale osseuse mais uniquement au niveau du poignet.

Par contre, le point positif est qu'aucun effet secondaire majeur n'a été rapporté. Cependant, les scientifiques soulignent que la durée de cette étude reste relativement courte (deux ans) et que ces effets ne peuvent être mesurés que sur le long terme.

Les résultats de cette étude viennent donc contredire d'autres rapports qui avaient été rédigés précédemment sur la DHEA. A l’origine, cette hormone a été prescrite comme anti-âge car les scientifiques avaient notamment constaté que les personnes vivant très âgées présentaient un taux de DHEA supérieur aux autres.

Au risque de fâcher certains industriels, le docteur Nair n'hésite pas à conseiller aux seniors d'arrêter d'utiliser la DHEA, qui selon lui n'a aucun effet anti-âge.


Publié le Vendredi 20 Octobre 2006 dans la rubrique Bien-être | Lu 7820 fois