Sommaire
Senior Actu

Cuba : le pays est confronté au vieillissement de sa population et doit s'adapter

Alors que la saison universitaire pour les Cubains âgés vient juste de démarrer dans le pays, la semaine dernière à la Havane, le directeur du Bureau national des Statistiques (ONE) cubain présentait lors d’une rencontre qui a eu lieu au siège de l’Association des Economistes de Cuba (ANEC), les derniers résultats d’une enquête intitulée « Le vieillissement de la population, son impact dans la réalité cubaine ».


A Cuba, une personne sur dix a déjà plus de 65 ans

Cette nouvelle étude a pour but d’étudier comment vivent 14.5% des habitants de plus de 60 ans de ce pays. Pour les experts cubains, le vieillissement rapide du pays s’avèrent être un véritable défi tant au niveau économique que social.

Ses conséquences étant déjà perceptibles dans la faiblesse du renouvellement de la force de travail, dans l’augmentation des coûts de la sécurité sociale, dans les relations familiales entre les différentes générations et dans la réorientation des services de santé et des programmes culturels.

Selon le directeur du ONE, les raisons principales de cette situation sont d’une part une bonne espérance de vie à la naissance et d’autre part un taux de natalité très faible sans oublier une importante émigration de jeunes cubains. Ainsi, à Cuba, l’augmentation démographique n’est que de 0.9 habitant pour mille, avec à peine 1,44 enfants par femme, alors que parallèlement l’espérance de vie pour les deux sexes s’élève à 77 ans.
© Stéphane Delbergue

© Stéphane Delbergue
Selon l’une des chercheuses du ONE, en charge de cette étude, la société cubaine possède des comportements démographiques similaires à ceux des pays développés.

Selon elle, presque la moitié des cubains (44%) a atteint un niveau d’études supérieures et l’âge moyen de la population au travail est de 40 ans. Cette dernière donnée met en avant la nécessité de repenser très rapidement l’organisation nationale du travail et de l’emploi.

Rappelons que Cuba pourrait devenir très prochainement l’un des plus vieux pays d’Amérique Latine avec 18% de plus de 60 ans d’ici 2010, selon le recensement cubain de 2002. Aujourd’hui, les plus de 60 ans représentent déjà 14.5% de la population cubaine mais les démographes estiment que ce pourcentage devrait atteindre les 40% en 2050. Pour certains, Cuba serait même dans 40 ou 50 ans l’un des plus vieux pays du monde.

Démarrage de la saison universitaire pour les seniors cubains

© Stéphane Delbergue
Pendant que les experts nationaux débattaient des conséquences du vieillissement de la population dans le pays, presque simultanément démarrait la nouvelle saison de l’Université des personnes âgées (UAM), où chaque année, se rendent plus de 20.000 seniors. Ce projet est l’œuvre d’une coopération entre l’Université de la Havane, la Centrale des travailleurs de Cuba et l’Association des enseignants, indique un récent article de la BBC.

Cette université se veut une des réponses de l’Etat au vieillissement de sa population. Il s’agit, selon les responsables de ce projet, d’inciter les seniors à mieux connaître les caractéristiques de leur âge, aussi bien d’un point de vue physique que psychologique, social ou même philosophique. Ils espèrent ainsi, améliorer la qualité de vie des aînés cubains. Pour l’une des directrices de l’UAM, Antonia Diaz âgée de 84 ans, les élèves doivent pouvoir se dire « Certes tu n’es plus tout jeune, tu es même vieux, mais tu reste aussi important qu’un enfant ».

« Le premier apprentissage est de nous connaître nous-mêmes, de savoir qui sommes nous et comment nous fonctionnons » explique encore Antonia Diaz. « Il faut apprendre à vivre avec la vieillesse et savoir comment se comporter lorsque l’on arrive à ces âges là » ajoute-t-elle en précisant qu’il ne s’agit pas là d’une phase terminale sinon d’une autre étape de la vie.

© Stéphane Delbergue
Six modules –dont le premier est préparatoire- sont gratuitement proposés par 8.000 professeurs bénévoles (pour la plupart à la retraite). Aucun niveau minimum n’est requis pour pouvoir s’inscrire à l’UAM, on y croise aussi bien des intellectuels que des ouvriers.

Les aînés, selon leurs préférences, peuvent donc y apprendre la diététique et l’alimentation, comment rester en bonne santé, faire de la philosophie ou encore s’initier aux usages de l’internet.
La dernière partie de l’année propose des cours de culture générale de manière à ce que les anciens puissent rester en phase avec le monde dans lequel ils évoluent et qu’ils soient capables de communiquer avec leurs enfants -qu’ils puissent parler d’internet avec eux par exemple. En deuxième année, il n’est pas rare de constater que des élèves deviennent à leur tour professeur dans tel ou tel domaine.

Grâce à l’université, « j’ai appris à vivre en faisant fi du poids des ans » indique un monsieur de 86 ans. Une octogénaire ajoute que sa « vie a complètement changé », qu’elle s’estime plus et se sent mieux. « Nous avons acquis des connaissances et maintenant je suis capable de les transmettre à ceux qui démarrent » précise-t-elle.

© Stéphane Delbergue
Selon des statistiques récentes (juillet 2005), dans ce pays de 11.3 millions d’habitants, les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 10.4% de la population et celles de 60 ans et plus 14.5%.

L’âge moyen est de 35,36 ans. L’espérance de vie à la naissance est de 77.23 ans en moyenne, 74.94 pour les hommes et 79.65 pour les femmes. Chez les plus de 65 ans le rapport homme/femme est de 0.85.

Pour en savoir plus, lire aussi :

1ère rencontre internationale de centenaires à La Havane en janvier prochain
Les autorités touristiques cubaines proposent des voyages pour les seniors
Cuba – L’île serait bientôt l’un des pays les plus âgés d’Amérique Latine


Publié le Mardi 4 Octobre 2005 dans la rubrique Divers | Lu 13140 fois