Sommaire
Senior Actu

Cuba – Les maisons des grands-parents, centre de réhabilitation et de loisirs


A Cuba, 14 % de la population a plus de 60 ans. Selon l’organe officiel du parti communiste cubain « Granma », il existerait dans presque toutes les municipalités des « maisons de grands-parents » ayant pour objectif de lutter contre l’isolement des seniors. Il s’agit de centres de jour destinés aux personnes vivant seules et présentant quelques signes de dépression ou certaines difficultés à se débrouiller mais sans handicaps physiques ou mentaux. Les personnes âgées arrivent à 7h30 et repartent à 18h00, durant une période de six mois à un an, ce qui leur permet de se réintégrer dans la société de manière utile et de retrouver leur identité. On leur offre à manger, mais aussi des soins spécialisés –psychiatrie, podologie, kinésithérapie-, en principe une fois par semaine. Sont également organisées des fêtes pour les anniversaires, des soirées culturelles, des rencontres avec les écoles voisines, des visites à la bibliothèque municipale, etc. Tout cela dans le but de lutter contre les petites baisses de moral et pour « resociabiliser » ces personnes âgées. La plupart du temps, les seniors sont orientés vers ce type de centres par le médecin de famille. Cuba est l’un des pays en développement où le vieillissement de la population est semblable à celui observé dans les pays occidentaux. Selon le Dr. Enrique Vega Garcia, directeur du programme national du troisième âge, lancé en 1978, les soins aux personnes âgées sont une des priorités de la Santé Publique qui reçoit de l’Etat, toujours selon « Granma », environs 32 millions d’euros par an.


Publié le Mercredi 20 Août 2003 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 584 fois