Sommaire
Senior Actu

Croisieurope : en croisière sur le Danube avec le M/S Vivaldi

Vienne, Budapest et Bratislava. Cette belle croisière imaginée par Croisieurope à bord du M/S Vivaldi vous emmène pendant cinq jours à la découverte de trois des plus belles capitales qui bordent le Danube, en plein cœur de la « MittelEuropa ». Sur le « fleuve bleu », entre Histoire, traditions, cultures et découvertes.


Croisieurope : en croisière sur le Danube avec le M/S Vivaldi
On ne présente plus Croisieurope, l’un des spécialistes de la croisière fluviale en Europe. De l’Espagne aux Pays-Bas en passant par la France, le Portugal, l’Allemagne et toute l’Europe centrale, ses bateaux naviguent sur tous les plus beaux fleuves du continent. Parmi ses « grands classiques », sa croisière sur le Danube est un incontournable. De la plus longue (près de deux semaines) à la plus courte de cinq jours. Ainsi, en douze jours, vous partirez d’Allemagne pour rejoindre la mer Noire en Roumanie. En cinq jours, vous pourrez par exemple, découvrir trois des plus belles capitales qui bordent le Danube : Vienne en Autriche, Budapest en Hongrie pour finir par la plus petite et la moins connue de toutes, Bratislava en Slovaquie.  
 
Embarquons donc pour ces cinq jours sur le M/S Vivaldi (voir encadré ci-dessous), un navire récent de la flotte Croisieurope. Un bateau de 110 mètres de long qui peut accueillir près de 180 passagers sur ses deux ponts habitables. Vous y trouverez tout le confort : des chambres spacieuses (pour un bateau), une grande salle de restaurant, deux bars, un salon de danse, un pont soleil et deux belles terrasses ambiance lounge, l’une à l’avant ; l’autre à l’arrière. Dernier point à souligner : depuis cette année, les croisières Croisieurope sont « all inclusive ». Les boissons sont donc incluses dans le prix du voyage (sauf le Champagne). Un bon point.
 
Côté restauration : rien à redire. Les plats sont imposés mais délicieux. Chaque jour, le menu est différent : rôti de veau aux girofles, goulasch, palette à la diable, etc. Avec toujours, entrée, plat et dessert. Les petits-déjeuners sont généreux et les viennoiseries toujours fraiches du matin ! Côté animations : Les équipes font tout pour vous divertir. Dans la joie et la bonne humeur. Danses, jeux, énigmes, chansons, spectacles et même pliage de serviettes avec Alcina, une spécialiste en la matière… 
 
Les chambres sont pratiques et bien optimisées. Pensez tout de même à prendre avec vous votre nécessaire de toilette. En effet, seul le savon liquide est fourni dans la salle-de-bains ; avec les serviettes, bien évidemment ! Unique petit bémol, le bateau est équipé d’Internet, mais le réseau fonctionne très mal. Et les bornes wi-fi disponibles sur le parcours sont relativement rares. Toutefois, vous pouvez demander à l’équipage qui connait parfaitement les quelques « spots » où le web fonctionne… à peu près.

Calèche à Vienne
Voilà pour la partie pratique. Mais cette croisière est surtout riche d’Histoire, de culture et de dépaysement. Au cours de ces cinq jours, vous allez parcourir une petite partie du Danube. De Vienne à Budapest pour revenir à votre ville de départ en effectuant un stop à Bratislava : en tout, 564 km et deux écluses, l’une de 8 mètres de dénivelé (en Autriche) et l’autre de 22 mètres (en Slovaquie Gabcikovo).
 
Vous passez votre première nuit à bord du bateau amarré dans le port de Vienne, légèrement excentré par rapport au centre-ville. Le lendemain matin, après un plantureux petit-déjeuner, une découverte du centre historique de la capitale autrichienne -classé au patrimoine mondial de l’Unesco- est organisée : le fameux Ring avec l’Opéra et la Hofburg, les ruelles du centre et la cathédrale Saint Etienne. Pendant votre temps libre, dégustez quelques gaufrettes Manner en écoutant du Mozart ou savourez une Sacher Torte après avoir gouté aux plaisirs d’une balade en calèche. L’espace de quelques heures, madame pourra s’imaginer telle Sissi au bras de son François-Joseph…   
 
Retour au bateau pour le déjeuner et début de la croisière. Pendant le repas, le M/S Vivalvi abandonne Vienne pour naviguer en direction de l’est. Cap sur Budapest. Une après-midi de repos et de détente vous attend… L’arrivée dans la capitale hongroise a lieu tard dans la nuit. Si vous n’êtes pas couché, vous pourrez apercevoir au détour d’un coude du fleuve, le splendide et majestueux Parlement (qui n’est pas sans rappeler celui de Londres). Tout illuminé, il brille d’un halo doré dans la nuit noire magyar.
 
Le matin du troisième jour, une visite de Budapest est prévue : côté Pest avec l’Opéra, le Bois de ville et la Place des Héros ; côté Buda avec le Bastion des Pêcheurs et la Colline du Château. Après le déjeuner, vous êtes libre de partir à la découverte de la capitale hongroise jusqu’au soir. Le bateau étant amarré dans le centre-ville –côté Pest-, près du fameux Pont des Chaines, rien de plus facile. Commencez par Vaci utca, la rue piétonne commerçante ou dirigez vos pas vers le marché central pour acheter quelques sachets de paprika. Autre option, plus relaxante, traversez le fleuve pour vous baigner et vous faire masser à l’hôtel Gellert. Un « must ». Le départ du bateau est prévu dans la soirée, juste avant le diner. Armé d’un verre de Tokai, installez-vous sur le pont soleil (glacial de nuit en hiver) avec doudoune et écharpe pour admirer Budapest « by night ». Une pure merveille. Avant de goûter, plus tard, aux délices d’un goulasch au cours d’une soirée hongroise haute en couleurs. Au programme, du rouge, du blanc… et du vert.  
 
Après une nuit et une matinée de navigation, le M/S Vivalvi arrive à Bratislava (Presbourg en Allemand), en Slovaquie. Cette minuscule capitale européenne est  l’un des cœurs animés de la « Mitteleuropa ». Même si elle n’a clairement pas la splendeur de Vienne ou de Budapest, elle n’est pas sans charme… Participez à la visite guidée du Château (musée national slovaque) puis ensuite, abandonnez le guide pour vous perdre dans le dédale des petites rues pavées du centre-ville ; quelques jolies petites échoppes de souvenirs sur le chemin immortaliseront votre voyage sur le Danube qui prend fin le lendemain matin, après une nuit à remonter ce fleuve mythique, vers Vienne…  
 
A chaque voyage c’est la même chose. Il faut du temps pour s’adapter au bateau, pour connaitre les gens qui naviguent avec vous, pour se familiariser avec le personnel de bord (toujours adorable et aux petits soins). Puis, inéluctablement, telles les eaux d’un fleuve qui rejoignent la mer, il vous faut quitter le navire. Ce moment est toujours chargé en émotion. Vous avez rangé vos affaires ; dans les coursives, les bagages sont sur le départ. Monte alors en vous une bulle de  tristesse… Mais une tristesse passagère, une bulle qui va exploser pour se métamorphoser en souvenirs, en flashs mémoriels, en émotions qui reviendront vous titiller, de jour comme de nuit, à n’importe quel moment de la journée. Une image, un son, une odeur. Des réminiscences qui vont susciter en vous l’envie de repartir. Encore. A bientôt donc.
 
Jean-Philippe Tarot

Le MS Vivaldi

M/S Vivaldi Croisieurope
Ce bateau fluvial a été inauguré en avril 2010. Long de 110 mètres de long (tirant d’eau de 1,5 mètre), il peut accueillir sur ses quatre ponts (dont le pont soleil) 176 passagers pour 35 membres d’équipage. Sa vitesse de croisière moyenne est de 20 km. Pour la petite histoire, en 2009, le MS Vivaldi fut le tout premier bateau fluvial en Europe à être équipé d’une station d’épuration d’eau. A noter également que ce bateau ne représente pratiquement aucune pollution pour le fleuve…

Le Danube en quelques mots...

Le Danube et le Parlement de Budapest
Le Danube fait incontestablement partie des fleuves mythiques. En Europe, c’est le deuxième fleuve le plus long (2.850 km) après la Volga. Il prend sa source en Allemagne, dans la forêt noire, au confluent de deux torrents de montagne : la Breg et la Brigach. Le Danube traverse ensuite neuf pays : l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie, la Roumanie (29%), la Bulgarie, la Moldavie et enfin l’Ukraine. C’est la seule voie naturelle à traverser l’Europe d’ouest en est.

Il prend sa source en Allemagne, dans la forêt noire, au confluent de deux torrents de montagne : la Breg et la Brigach. Le Danube traverse ensuite neuf pays : l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie, la Roumanie (29%), la Bulgarie, la Moldavie et enfin l’Ukraine.
 
Inéluctablement entraîné vers l’Orient, le Danube vous fera vivre une véritable épopée. De la conquête ottomane au XVIe siècle qui s’arrêta aux portes de Vienne à la Contre-Réforme sublimée par l’art Baroque, des splendeurs monumentales de l’impératrice Marie-Thérèse aux revendications nationalistes marquées par l’art Sécession, tout semble, dans le lit grandiose du fleuve, s’être inventé. La musique, l’architecture, la peinture… jusqu’au goût des cafés et des saveurs pâtissières qui les accompagnent. Le Danube a fécondé un art de vivre incomparable. Et pourtant combien de combats et de tragédies se sont-ils engloutis dans ses flots ?

Le pont soleil du M/S Vivalvii
CroisiEurope
12 rue de la Division Leclerc
67000 Strasbourg
Tél numéro Indigo : 0 825 333 777
Site Internet CroisiEurope
 
Compter dans les 600 euros (ajouter env. 70 euros pour les excursions).
 
Formalités : Carte nationale d'identité ou passeport en cours de validité obligatoire. Les ressortissants hors UE sont priés de consulter leur ambassade ou leur consulat. 

Le pont des Chaines, Budapest

Budapest, centre-ville

Budapest, le Parlement by-night

Le Danube


Publié le Mercredi 3 Décembre 2014 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 3996 fois