Sommaire
Senior Actu

Course des anciens : Bernard Thévenet toujours aussi populaire

Hier, 1er mai 2017, la ville de Valentigney (Doubs) organisait un beau rendez-vous de cyclisme, l’EuropaCup Derrière Derny, qui a rassemblé de très nombreux champions d’hier et d’aujourd’hui. Et parmi ces stars du vélo, l’inoubliable double vainqueur du Tour de France, Bernard Thévenet.


Certains sportifs ont le don de nous faire rêver pendant des années et des années. Et parmi eux, Bernard Thévenet (surnommé Nanard à l’époque) fait incontestablement partie du lot. Ce grand homme du cyclisme participait hier à une belle rencontre à Valentigney dans le Doubs. L’idée des organisateurs ? Rendre hommage au vélo par le biais de différentes courses mêlant jeunes et moins jeunes. Le temps d’une journée.
 
Le lieu n’a pas été choisi au hasard. En effet, ce nouveau rendez-vous s’est tenu sur le site des Longines, là où Peugeot avait ses usines. Dans le temps… Avant… Celles qui fabriquaient les fameuses bicyclettes qui furent chevauchées par tous, du bambin au champion. Par exemple, c’est dans ces ateliers que furent fabriqués les vélos de Roger Pingeon et Bernard Thévenet respectivement vainqueurs du Tour de France en 1967, en 1975 et en 1977 (pour 48 secondes seulement devant Hennie Kuiper).
 
Vêtu du fameux maillot blanc à damiers noirs, le sigle BP sur l’épaule, Bernard Thévenet arborait hier un authentique et mythique maillot Peugeot. « Celui-ci doit dater de 1974 indique-t-il dans un récent article de Sam Bonjean dans l’Est Républicain. J’ai porté ce maillot pendant plus de dix ans et j’ai gagné deux Tours avec. Ça représente forcément quelque chose de fort pour moi et ça me fait un petit pincement au cœur de revenir ici et de savoir qu’il ne s’y fabrique plus de vélos. C’était la maison mère ». Rappelons que Bernard Thévenet a fait toute sa carrière au sein de l'équipe Peugeot, sauf ses deux dernières saisons (en 1980 dans l'équipe espagnole Teka et en 1981 dans l'équipe Puch-Wolber).
 
Pour cette première édition, cette épreuve a opposé une trentaine d’équipes constituées d’un coureur cycliste et d’un entraîneur. Une dizaine de nations étaient représentées chez les cyclistes. Ce nouveau rendez-vous était également l’occasion pour le public de retrouver des champions qui firent les grandes heures du cyclisme régional, national et international (Course des anciens) comme Bernard Thévenet (69 ans), Christophe Moreau (46 ans), F. Vichot, P. Perret, etc.
 
Même si c’est Moreau qui a remporté la victoire c’est tout de même pour Thévenet que le public est venu en masse. Comme le rappelle Sam Bonjean dans son article : « il restera à jamais comme celui qui terrassa le grand Eddy Merckx, lors du Tour 1975 ». C’était à l’occasion de l'étape de Pra Loup. Un grand moment !
 
Comme le souligne Thévenet lui-même dans cet article de l’Est Républicain : « Christian Prudhomme (N.D.L.R. : le patron du Tour), le dit souvent : les champions de notre enfance restent les champions de toute notre vie. Les gens viennent nous voir parce que cela leur rappelle un peu de leur jeunesse. C’est comme cette tournée de vieux chanteurs qui rassemblent les foules. Moi-même, je suis allé à l’un de leurs concerts ».
 
Après sa carrière de cycliste, Thévenet est devenu directeur sportif, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme sur route, puis consultant pour le groupe France Télévisions, et enfin organisateur de courses cyclistes dans l'Isère. Parmi ses plus grands succès, citons le Critérium du Dauphiné libéré en 1975 et 1976, le titre national en 1973 après une longue échappée en solitaire ou le Tour de Romandie en 1972. 


Publié le Mardi 2 Mai 2017 dans la rubrique Divers | Lu 745 fois