Sommaire
Senior Actu

Copilotes.com : réduire la fracture numérique « seniors » et donner du travail aux quinquas

Fracture numérique, emploi des seniors et services à la personne : trois thématiques qui préoccupent le gouvernement et auxquelles Christian Decloux, ingénieur de 57 ans, tente de répondre à son « petit niveau ». En effet, il a mis en place depuis 2003 une activité de formation et d’assistance informatique, Copilotes.com, principalement destinée aux seniors et dont les formateurs sont des quinquas et plus.


D’un côté, on sait que les personnes âgées sont souvent réfractaires à l’idée d’utiliser un ordinateur. « Ce n’est plus de mon âge, je n’y comprends rien, je ne sais pas manier la souris, etc. » Les prétextes sont multiples et variés et les raisons sont toujours bonnes…

Pourtant, il s’avère que lorsqu’un formateur ou un parent prend le temps de leur expliquer les rudiments informatiques nécessaires à surfer ou pour recevoir un mail, les aînés semblent plutôt heureux d’apprivoiser ces machines qui fascinent tant leurs petits-enfants.

D’un autre côté, on sait que de plus en plus de salariés âgés de 45/55 ans travaillant dans l’informatique doivent faire face à d’énormes difficultés lorsqu’ils s’agit de retrouver un emploi dans leur domaine d’activité. « Trop vieux, trop chers », les employeurs font la fine bouche et les chômeurs restent sur le carreau.

Il semblerait que Christian Decloux, 57 ans, ingénieur de formation, ait trouvé une bonne solution pour, d’une part former les personnes âgées aux joies de l’informatique, et d’autre part, résoudre –en tout cas pour lui- l’aspect recherche d’emploi. .../...
Copilotes.com : réduire la fracture numérique « seniors » et donner du travail aux quinquas

Depuis 2003, ce monsieur, qui a fait sa carrière dans l’industrie du logiciel (Bull, Intel ou Oracle) propose de la formation et de l’assistance informatique pour les particuliers à domicile. Agréé auprès de la Direction régionale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (DRTEFP), il travaille avec une centaine de client sur Paris et la proche banlieue, dont 90% sont âgés de 50 à 83 ans… Et compte tenu du vieillissement de la population et de l’importance que prend l’internet dans notre vie quotidienne, on peut imaginer que le marché est porteur. « Naturellement, indique M. Decloux, on ne fait pas ce métier pour faire fortune, mais les personnes âgées sont tellement heureuses de pouvoir communiquer par mail avec leur petit-fils qui suit ses études aux Etats-Unis ! ».

De plus, grâce à la récente loi Borloo sur les services à la personne, les clients peuvent maintenant utiliser le Chèque Emploi Service Universel (CESU) pour régler les prestations de Copilote.com. Ainsi, Christian Decloux est désormais persuadé que son « expérience réussie peut se généraliser et permettre à des personnes en fin de vie professionnelle ou en recherche d’emploi de retrouver du travail -peut-être partiel mais du travail tout de même-, valorisant et correctement rémunéré (40 euros de l’heure payable en CESU, dont 50% peuvent être déduits des impôts du client) ».

Depuis peu, l’ingénieux ingénieur propose donc à des personnes de 45/50 ans, ayant l'expérience de l'utilisation de la micro-informatique, au chômage ou préretraite, de rentrer dans ce réseau de « copilotes », tout en restant chacun responsable de leur activité. « Ma démarche n’est pas une démarche de franchise, mais plutôt d’éthique. L’adhésion au réseau est symbolique. Il s’agit en fait d’aider les nouveaux copilotes à démarrer, par des conseils basés sur mon expérience, par la mise en commun de moyens pour la promotion locale, par de l’aide pour les démarches administratives et par la création d’un groupe partageant les mêmes méthodes et outils pédagogiques ». Christian Decloux vérifie cependant que les nouveaux « collègues » ont les connaissances requises en matière d’utilisation de l’informatique, qu’ils ont un bon sens de l’écoute et de la pédagogie et enfin, qu’ils partagent les mêmes idées de satisfaction client. Les « copilotes » doivent s’engager sur une charte qualité (voir sur le site internet).

Certes, pour le moment, le réseau Copilotes.com est en phase de décollage. Seules trois « collègues » -qui étaient en recherche d’emploi- font d’ores et déjà partie de l’aventure, mais d’autres sont sur liste d’attente pour intégrer l’équipe.

Une belle idée, qui forme les personnes âgées à l’informatique tout en donnant du travail à des quinquas férus d’ordinateur.

En savoir plus sur le site de Copilotes.com


Publié le Vendredi 9 Juin 2006 dans la rubrique Internet | Lu 5836 fois