Chroniques

Contrat de génération : la réaction de la CGPME


Le document d'orientation invitant les partenaires sociaux à négocier sur le contrat de génération en fixe les contours.


La CGPME (Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises) consciente de l'enjeu majeur de l'emploi des jeunes et du maintien dans l'emploi des seniors, est favorable à ce dispositif.

Elle note avec satisfaction que les TPE/PME pourront bénéficier d'une aide financière forfaitaire, a priori de 2.000 euros par an pour un jeune de moins de 26 ans recruté et l'équivalent pour le senior de plus de 57 ans maintenu dans l'emploi.

Il est également à souligner que cette aide viendra s'ajouter aux allégements généraux de cotisations sociales sur les salaires inférieurs à 1,6 SMIC lesquels sont, contrairement à ce qui avait été un temps envisagé, maintenus, conformément au souhait de la Confédération.

Enfin il est important que le dispositif prévoit, pour les TPE, la possibilité de conclure un contrat de génération en présence d'un chef d'entreprise senior et d'un jeune recruté, et ce dans une perspective de transmission des entreprises notamment artisanales.

La CGPME, dont le président Jean-François Roubaud, s'entretiendra de nouveau vendredi 7 septembre avec le ministre du Travail, Michel Sapin, sera particulièrement attentive à ce que les modalités d'application restent simples.

La Confédération des PME fera également valoir auprès du gouvernement la nécessité d'inclure le contrat de génération dans une politique globale cohérente vis-à-vis des entreprises qui ne peuvent être incitées à recruter d'un côté et voir leurs charges augmentées par ailleurs.

En tout état de cause le succès du contrat de génération dépendra avant tout de la visibilité du carnet de commandes des entreprises.

Lu 850 fois
Publié le Jeudi 6 Septembre 2012


Réagissez